(Washington) United Airlines a annoncé jeudi des changements à la tête de la compagnie aérienne américaine qui seront effectifs à partir du mois de mai 2020.

Agence France-Presse

Scott Kirby, l’actuel numéro 2, va remplacer Oscar Munoz en tant que directeur général. M. Munoz va devenir de son côté le président exécutif du conseil d’administration mais seulement pour une période d’un an, a détaillé United dans un communiqué.  

« United étant dans une meilleure situation que jamais, le moment de passer la main était arrivé », a déclaré M. Munoz, ajoutant que c’est lui qui avait recruté M. Kirby il y a trois ans pour en faire son successeur putatif.

« Un de mes objectifs en tant que directeur général était de mettre en place une équipe de dirigeants devant prendre la relève », a-t-il encore insisté.

A Wall Street, le titre gagnait près de 1 % dans les échanges électroniques de pré-séance, les investisseurs semblant accueillir favorablement ce passage de témoin surprise.

Au troisième trimestre, United Airlines, né de la fusion en 2010 entre United et Continental Airlines, a enregistré un chiffre d’affaires de 11,4 milliards de dollars pour un bénéfice net d’un milliard.

Ces résultats en font la troisième compagnie aérienne américaine derrière Delta Air Lines et American.

Oscar Munoz avait pris les rênes d’United en octobre 2015 en remplacement de Jeffrey Smisek, ébranlé par une enquête sur des soupçons de conflits d’intérêts avec l’Autorité portuaire de New York et du New Jersey.

Quelques jours après sa nomination, il avait été hospitalisé d’urgence, en raison d’une crise cardiaque.

M. Munoz était revenu aux affaires près de six mois plus tard et était une des rares personnes issues de la diversité à diriger une multinationale américaine.

Il cède son fauteuil au moment où la croissance de la compagnie est freinée par les déboires du Boeing 737 MAX, dont elle détient 14 exemplaires.