Le fabricant de vélos, produits pour enfants et accessoires de maison Dorel a rassuré les marchés malgré l’annonce d’une perte au troisième trimestre, de sorte que son titre gagnait environ 15% en matinée, vendredi.

Jean-François Codère Jean-François Codère
La Presse

Pour le trimestre terminé le 30 septembre, dernier, Dorel a enregistré une perte nette de 4,3 millions de dollars américains ou 0,13 $ par action, comparativement à un gain de 9,6 millions de dollars (0,29 $ par action) à pareille date l’an dernier. Ses revenus ont atteint 685,7 millions de dollars, en hausse de 2,3 %.

L’action de Dorel avait perdu plus de 30 % le 1er octobre dernier, quand l’entreprise avait lancé un avertissement quant à ses résultats et supprimé son dividende. Elle expliquait en bonne partie ses difficultés par l’impact plus fort que prévu des tarifs douaniers américains sur les produits fabriqués en Chine.

En plus de pertes un peu moins prononcées qu’anticipées, la direction de Dorel a donné quelques indications positives pour deux de ses trois grandes divisions dans le communiqué annonçant ses résultats.

La division Sports, dont le troisième trimestre a souffert de commandes déplacées au quatrième trimestre, devrait livrer dans ce dernier des résultats « robustes », indique-t-on. À la division Maison, on note une « atténuation de la pression engendrée par les tarifs douaniers imposés par les États-Unis ».

La division Produits de puériculture, pour sa part, pourrait souffrir au quatrième trimestre des tensions sociales qui sévissent au Chili.