(Pékin) Le géant chinois du commerce en ligne Alibaba a annoncé vendredi avoir triplé son bénéfice net au troisième trimestre, et des revenus en hausse, tirés notamment par les activités d’informatique en nuage et de livraison de repas.

Agence France-Presse

Sur la période allant de juillet à septembre, le bénéfice net du géant chinois du web a bondi de 262 %, et s’est établi à 72,54 milliards de yuans (13,8 milliards de dollars CA), a-t-il indiqué dans un communiqué.

Le chiffre d’affaires a quant à lui grimpé de 40 %, à 119 milliards de yuans (22,7 milliards CA).

Il s’agit de la première publication de résultats du groupe depuis le retrait en septembre de son charismatique patron Jack Ma, l’une des personnalités les plus riches de Chine.

La plateforme de livraison de repas d’Alibaba, Ele.me, a réalisé au troisième trimestre un chiffre d’affaires de 6,83 milliards de yuans (1,83 milliard CA), soit une hausse de 36 % sur un an.

Le groupe a attribué cette performance a une augmentation du nombre de commandes, alors que le secteur de la restauration à domicile connaît un développement fulgurant dans le pays.  

Mais c’est sur son activité d’informatique en nuage (« cloud ») qu’Alibaba s’est distingué au trimestre écoulé. Son chiffre d’affaires a bondi de 64 % sur un an à 9,29 milliards de yuans (1,18 milliard d’euros) avec des dépenses moyennes en augmentation pour ses utilisateurs.

« L’adoption de l’informatique en nuage dans le secteur public et les industries traditionnelles en Chine » est portée par « la transformation des modèles d’affaires » liée à « la numérisation des données des clients », a relevé Alibaba.

La solide santé du géant du cybercommerce tranche avec le ralentissement économique en cours en Chine, dans un contexte de guerre commerciale sans merci entre Washington et Pékin.

Sur son cœur de métier, Alibaba a acquis début septembre Kaola, la plateforme de cybercommerce de NetEase, un géant chinois de l’internet.  

Montant de l’opération : environ 2 milliards de dollars US.

Kaola domine en Chine la vente d’articles importés haut de gamme : vins bordelais, cosmétiques, produits de soins, linge de maison, stylos allemands…

Alibaba espère ainsi conserver sa place de numéro un du commerce en ligne dans le pays, à l’heure d’une concurrence de plus en plus féroce sur le marché chinois où des rivaux comme JD.com et Pinduoduo grignotent des parts du gâteau.