La pétrolière albertaine Suncor a investi 50 millions dans Enerkem, l’entreprise québécoise qui transforme les déchets non recyclables en produits chimiques.

Hélène Baril Hélène Baril
La Presse

C’est le deuxième investissement de Suncor dans l’entreprise. La pétrolière avait participé plus tôt cette année à une ronde de financement qui a rapporté 76,3 millions.

Les principales activités d’Enerkem sont en Alberta, où l’entreprise exploite sa seule usine de traitement des résidus municipaux de la ville d’Edmonton. Suncor est un partenaire d’Enerkem dans l’exploitation de cette usine. « Conjointement à d’autres investissements dans les technologies propres, notre relation avec Enerkem contribue à positionner Suncor comme un leader dans l’économie sobre en carbone en développement », a souligné le président de la pétrolière, Mark Little, dans un communiqué.

Suncor exploite à Montréal-Est une des deux raffineries situées au Québec et est un important producteur de pétrole tiré des sables bitumineux.  Le chef de la direction d’Enerkem, Dominique Boies, s’est dit heureux de bénéficier du soutien financier de Suncor « mais aussi de sa grande expertise opérationnelle et technique ».

Enerkem, dont le siège social est à Montréal, a l’appui du gouvernement québécois qui y investit massivement depuis plusieurs années. L’entreprise a l’ambition de conquérir le monde avec la technologie utilisée en Alberta.

 –