Le magasin IKEA de Montréal a licencié 23 personnes en septembre dans le cadre d’une transformation de l’entreprise à l’échelle mondiale.

Marie-Eve Fournier Marie-Eve Fournier
La Presse

Avare de commentaires, le détaillant a toutefois précisé à La Presse que certaines suppressions d’emplois s’expliquaient par le transfert vers Burlington, en Ontario, du service de commerce électronique. IKEA rappelle avoir annoncé l’an dernier son intention de simplifier son organisation pour favoriser sa croissance à long terme.

C’est la première fois depuis des années qu’un avis de licenciement collectif est transmis au gouvernement, selon une porte-parole.

L’avis a par ailleurs été transmis après les délais prescrits, soit après le départ des employés.

 – Avec William Leclerc