Le complexe immobilier du quartier Mile-Ex qui héberge l’Institut québécois de l’intelligence artificielle, Element AI et l’Institut de valorisation des données tombe dans l’escarcelle d’un propriétaire de San Francisco se spécialisant dans les actifs voués au secteur de la technologie.

André Dubuc André Dubuc
La Presse

Spear Street Capital se porte acquéreur de l’O Mile-Ex, sis au 6650-6666, rue Saint-Urbain à Montréal. La transaction a été annoncée dans un communiqué, mais comme elle n’avait pas encore été notariée au moment d’écrire ces lignes, il n’a pas été possible de connaître le prix payé.

L’O Mile-Ex est l’ancienne usine de textile de la société Tricots Main qui a fermé ses portes en 2008. Elle a été reconvertie en cité de l’intelligence artificielle par le promoteur TGTA, propriété de Bernard Thibault, Guy Trudeau et Martin Galarneau.

TGTA est l’ancien TMS, pour Thibault Messier Savard, qui existe depuis 1989. M. Messier et l’ex-hockeyeur Serge Savard ont quitté le groupe et travaillent maintenant de leur côté.

« On est très contents, confie Martin Galarneau, dans un entretien. Il y a eu énormément d’intérêt pour l’actif de la part d’acteurs locaux, canadiens et étrangers. » TGTA partageait la propriété de l’O Mile-Ex avec trois autres investisseurs, dont Fondaction CSN et les Régimes de retraite de la Ville de Québec.

Comme entreprise, on a développé un intérêt, une sensibilité et une expertise dans la requalification de sites situés dans le cœur de l’agglomération montréalaise. C’est sûr que c’est le genre de projets qui continue à nous intéresser énormément.

Martin Galarneau

TGTA est devenu propriétaire du complexe de la rue Saint-Urbain en septembre 2014 au coût de 17 millions de dollars. Étant donné la superficie de 370 000 pieds carrés du bâtiment et la nature des travaux qui ont été faits, on estime la facture des rénovations entre 40 et 50 millions. Le courtier inscripteur est RBC.

Les promoteurs y ont aménagé un parc, un gymnase, une aire de jeux de table, une garderie et un café sous l’égide du chef Martin Juneau (Pastaga) dans le but d’y créer un milieu de vie pour les spécialistes des algorithmes.

Outre le Mila, Ivado et Element AI, l’O Mile-Ex héberge les unités IA de Thales et de la Banque Royale, de même que les jeux vidéo Behaviour Interactive, la division multimédia du Cirque du Soleil 4U2C et Rogue Research, dans les sciences de la vie.

Situé à cheval sur Parc-Extension et le Mile End, le quartier du Mile-Ex est en pleine ébullition. Microsoft va installer ses équipes d’intelligence artificielle au 6795, Marconi, propriété de Canderel et de son partenaire financier Claridge. Publicis a déménagé dans le secteur en 2018. L’Université de Montréal inaugure son campus MIL à la rentrée. Deux mille étudiants y sont attendus.

L’acquéreur

Fondée en 2001, Spear Street Capital (SSC) est dirigée par John Grassi et Susan Baker. Au fil des ans, la firme a investi dans 70 propriétés pour une valeur de 7,5 milliards US ; bon nombre ont été revendues. SSC a des propriétés aux États-Unis et au Canada, dont à Waterloo, Vancouver et Calgary. À Montréal, le duo a acheté en juillet dernier le 6750, De L’Esplanade pour 23 millions. Le vendeur était Antrev, de Bruce Burnett. Spear Street a deux bureaux : à San Francisco et à New York.