(Sherwood Park) Trans Mountain a conseillé à des entrepreneurs de se préparer au redémarrage de son projet d’expansion pour cet oléoduc sur la côte ouest du Canada.

La Presse canadienne

L’entreprise a indiqué mercredi que sa directive donne aux entrepreneurs 30 jours pour se préparer, notamment en embauchant des travailleurs ainsi qu’en élaborant des plans détaillés.

La société a signalé que les travaux doivent bientôt débuter dans les régions situées le long du tracé entre Edmonton et Edson, en Alberta, et dans la région d’Edmonton. Les travaux doivent également reprendre au terminal de Burnaby, en Colombie-Britannique, où le pétrole doit être acheminé avant d’être exporté vers les marchés étrangers.

Selon Trans Mountain, les dates entourant la reprise des travaux devront faire l’objet d’autorisations réglementaires. Le gouvernement Trudeau a donné son deuxième feu vert au projet d’expansion en juin après que les tribunaux eurent annulé l’approbation initiale.

Ottawa a allongé 4,5 milliards pour acheter l’oléoduc à Kinder Morgan Canada en 2018 dans le but d’un projet d’expansion de l’oléoduc, et ce, en dépit d’une forte opposition politique en Colombie-Britannique.

Ce plan a été mis sur la glace en août dernier lorsque la Cour d’appel fédérale a déclaré que le gouvernement fédéral n’avait pas suffisamment consulté les communautés autochtones ou étudié l’impact sur la vie marine.

Six Premières nations de la Colombie-Britannique et au moins deux groupes environnementaux ont déposé de nouveaux recours judiciaires.

«Nous sommes confiants que nous avons un plan pour que la construction du projet d’agrandissement puisse commencer», a souligné Ian Anderson, président et chef de la direction de Trans Mountain, dans un communiqué publié mercredi.