Le géant américain de la rénovation domiciliaire Lowe’s a dépassé les attentes au deuxième trimestre, stimulé par une demande vigoureuse au printemps ainsi que grâce aux ventes effectuées auprès des entrepreneurs.

Michelle Chapman
Associated Press

Bien que le détaillant en rénovation ait dû faire face à la baisse des prix du bois d’œuvre et à des conditions météorologiques défavorables au printemps, son chef de la direction, Marvin Ellison, a déclaré, mercredi, que la société avait affiché une croissance de ses ventes comparables aux États-Unis.

« Notre transformation est en cours et notre avenir est prometteur, a-t-il indiqué. Nous sommes confiants que nous sommes sur la bonne voie pour tirer parti d’une demande solide sur un marché de la rénovation résidentielle sain et générer une croissance rentable à long terme. »

M. Ellison, un ex-dirigeant de Home Depot qui est arrivé chez Lowe’s l’an dernier, tente de relancer le détaillant, qui accuse du retard par rapport à son concurrent Home Depot.

Celui-ci a sabré dans l’effectif de la compagnie en plus de sous-traiter certaines tâches autrefois effectuées par les employés, comme la maintenance. Cela a entraîné des milliers de licenciements.

Pour la période de trois mois terminée le 2 août, la société établie à Mooresville, en Caroline du Nord, a engrangé un bénéfice de 1,68 milliard US, soit 2,14 $ US par action. À la même période l’an dernier, le bénéfice avait été de 1,52 milliard 4 US, ou 1,86 $ US par action.

Abstraction faite des éléments non récurrents, le profit ajusté s’est établi à 2,15 $ US par action au deuxième trimestre, ce qui a dépassé les attentes des analystes, qui tablaient sur un bénéfice ajusté de 2 $ US par action, selon les données de la firme Zacks Investment Research.

Les revenus ont totalisé 20,99 milliards US, ce qui a légèrement dépassé les attentes de Wall Street.

Les ventes des magasins ouverts depuis au moins un an - un indicateur clé dans le secteur du commerce de détail - ont augmenté de 2,3 %. En sol américain, la progression a été de 3,2 %.

Mardi, Home Depot, principal concurrent de Lowe’s, a également surpassé les attentes, mais le détaillant a abaissé ses prévisions de ventes pour l’année en raison de la baisse des prix du bois d’œuvre et de l’impact potentiel des tarifs sur ses clients.

Lowe’s a maintenu ses prévisions en ce qui a trait à son bénéfice ajusté par action pour l’exercice, qui devrait osciller dans une fourchette allant 5,45 $ US à 5,65 dollars $ US.