(Montréal) Pages Jaunes a vu ses profits nets et revenus décliner au deuxième trimestre, ce qui n’a toutefois pas empêché le groupe de solutions de marketing et de médias numériques de livrer des résultats supérieurs aux attentes des analystes.

La Presse canadienne

L’entreprise établie à Montréal a dévoilé mercredi un bénéfice net de 14,6 millions, ou 51 cents par action dilué, en recul de 12 % par rapport à au deuxième trimestre de l’exercice précédent.

Ce résultat est en partie attribuable à des frais de restructuration et d’autres charges totalisant 1,6 million pour la période de trois mois terminée le 30 juin.

De leur côté, les revenus ont plongé d’environ 20 %, à 106,6 millions. Pages Jaunes a expliqué cette baisse à la cession de certains actifs ainsi qu’à des baisses dans ses secteurs des solutions numériques et des médias imprimés.

L’entreprise s’est départie l’an dernier de Juice Mobile, RedFlagDeals.com, Pages Jaunes Immobilier, DuProprio/ComFree, Totem et Western Media Group. Elle a en outre conclu depuis le début de 2019 la vente de PJ Resto, Bookenda et Mediative.

Pages Jaunes n’a pas vu ses revenus croître depuis 2008. La société génère la majorité de son chiffre d’affaires grâce à ses activités numériques, mais cela n’est pas suffisant pour contrebalancer le déclin du côté du secteur imprimé.

La performance trimestrielle de Pages Jaunes a néanmoins dépassé les attentes des analystes, qui anticipaient un bénéfice par action de 41 cents sur des revenus de 103 millions, d’après les données de la firme Refinitiv.

Pages jaunes se concentre désormais sur les services de marketing et de médias numériques et traditionnels pour petites et moyennes entreprises. Ceux-ci comprennent notamment le positionnement prioritaire en ligne et mobile, la syndication de contenu, des solutions de moteurs de recherche, la réalisation de sites web, la gestion de campagnes sur les médias sociaux, un service d’affichage numérique ainsi que la production vidéo et la publicité imprimée.

La société continue également d’exploiter le service d’annuaire numérique 411. ca, ainsi que les fameux annuaires imprimés qui portent son nom.