(Montréal) Le spécialiste des simulateurs et de la formation CAE a vu le cours de son action retraiter à la Bourse de Toronto, mercredi, après avoir dévoilé une baisse de ses profits au premier trimestre, ratant du même coup la cible des analystes.

La Presse canadienne

À un certain moment, sur le parquet de Bay Street, le titre de la société établie à Montréal avait abandonné près de 15 %, pour finalement clôturer à 34,17 $, en baisse de 4,58 %, ou 1,64 $.

CAE a engrangé un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 61,5 millions, ou 23 cents par action, par rapport à 69,4 millions, ou 26 cents par action, pendant le premier trimestre de l’exercice précédent.

Les revenus ont totalisé 825,6 millions, en hausse par rapport à 722,0 millions il y a un an.

CAE a fourni moins de simulateurs et moins de formation dans son secteur civil par rapport à l’an dernier, mais l’acquisition, pour 645 millions, des activités de formation de Bombardier destinées aux avions d’affaires a permis de contrebalancer cette situation. Dans le secteur civil, l’entreprise a vu ses marges progresser d’environ trois points de pourcentage, à 21 %.

Malgré le recul du résultat net, le président et chef de la direction de CAE, Marc Parent, a estimé que l’exercice avait débuté « en force » pour CAE, qui tenait également son assemblée annuelle des actionnaires.

L’interdiction de vol qui touche les Boeing 737 Max a profité à l’entreprise. Les livraisons de simulateurs de vol complet ont diminué par rapport au premier trimestre de l’exercice précédent, mais la société a tout de même obtenu neuf commandes, dont quatre pour le 737 Max.

En excluant les éléments non récurrents, CAE a engrangé un bénéfice ajusté 24 cents par action au cours du premier trimestre, contre 26 cents par action il y a un an.

Les analystes tablaient en moyenne sur un bénéfice ajusté de 28 cents par action pour le trimestre, selon la firme de données financières Refinitiv.

Benoit Poirier, de Desjardins Marchés des capitaux, a qualifié de « négatifs » les résultats du premier trimestre de CAE. Dans une note, l’analyste a toutefois souligné que l’entreprise avait réitéré ses prévisions pour l’exercice.

Le spécialiste des simulateurs et de la formation a également relevé son dividende trimestriel, qui passera à 11 cents par action, comparativement à 10 cents par action.