Dans une décision majoritaire, mais pas unanime, le Tribunal des marchés financiers interdit l’offre partielle lancée le 2 août dernier par Mach dans le but de bloquer la vente de Transat à Air Canada, la déclarant «abusive envers les actionnaires et les marchés des capitaux en général».

Jean-François Codère Jean-François Codère
La Presse

Cette offre avait été rendue caduque, hier, par le dépôt par Air Canada d’une offre modifiée haussant sa mise à 18 $ par action de Transat, plutôt que les 13 $ promis initialement. Mach offrait 14 $ par action pour un maximum de 19,9 % des actions de Transat ayant droit de vote lors de l’assemblée du 23 août prochain, où doit être approuvée la vente à Air Canada.

Deux des trois membres permanents du Tribunal administratif des marchés financiers ont rejeté l’offre de Mach, qui prévoyait notamment l’utilisation de droits de vote avant le paiement des actions. Le troisième membre, Jean-Pierre Cristel, a exprimé sa dissidence.