(Montréal) L’action de Produits forestiers Résolu a glissé jeudi à un creux de 21 mois, après que la société eut affiché un bénéfice net du deuxième trimestre réduit de près des deux tiers par rapport à la même période l’an dernier.

La Presse canadienne

La société montréalaise a enregistré un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 25 millions, soit 27 cents par action, en baisse par rapport à celui de 72 millions, ou 77 cents par action, de la même période l’an dernier.

Les revenus pour le trimestre clos le 30 juin ont atteint 755 millions, ce qui représentait une baisse de 22,6 % par rapport à ceux de 976 millions du deuxième trimestre de l’an dernier. Les résultats de l’an dernier comprenaient les revenus liés à la production de deux usines américaines qui ont été vendues plus tard dans l’exercice.

Le bénéfice ajusté a reculé à 12 cents par action, comparativement à 71 cents par action un an plus tôt.

Les analystes s’attendaient à ce que Résolu engrange un bénéfice par action de 14 cents à partir de revenus de 851 millions, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv.

Résolu a précisé que les prix avaient eu une incidence défavorable de 68 millions, les prix du bois d’œuvre ayant diminué de 32 %. Pendant ce temps, les coûts de fabrication ont augmenté et les volumes de ventes ont diminué en raison d’une baisse des livraisons de pâte et de papier journal.

« Par rapport à nos prévisions, ces résultats plus faibles que prévu de la pâte et du papier journal ont plus que contrebalancé les meilleurs résultats que prévu dans les papiers de spécialité », a écrit l’analyste Paul Quinn, de RBC Marchés des Capitaux, dans un rapport.

L’action de Résolu a cédé jeudi 47 cents, soit 5,8 %, pour clôturer à 7,61 $ à la Bourse de Toronto, après avoir reculé, plus tôt dans la séance, jusqu’à 7,39 $.