La Compagnie Électrique Lion, installée à Saint-Jérôme, vient d’obtenir le plus gros contrat d’autobus scolaires électriques jamais attribué en Amérique du Nord. Près de 200 véhicules seront ainsi envoyés en Californie d’ici 2021.

Thomas Dufour Thomas Dufour
La Presse

Le constructeur des Laurentides vient de toucher le gros lot en remportant 200 des 220 appels d’offres annoncés par la commission de l’énergie de la Californie.

Les véhicules seront déployés dans des écoles un peu partout dans l’État américain au cours des prochaines années. La commission souhaite remplacer ses autobus au diesel qui « ne sont pas favorables au développement pulmonaire des enfants », selon elle.

Ce contrat permet à l’entreprise québécoise de poursuivre son expansion. Électrique Lion souhaite passer de 160 à 200 employés d’ici la fin de l’année.

Ce contrat-là devient une carte de visite pour nous. Un tiers a fait l’évaluation du produit, et on est sortis premiers. C’est extrêmement gratifiant.

Patrick Gervais, vice-président du marketing et des communications chez Électrique Lion

À l’heure actuelle, l’entreprise a déjà vendu 200 autobus électriques qui ont parcouru près de 3 millions de kilomètres. Le prix moyen d’un autobus est de 295 000 $.

Difficile sur le marché québécois

Le constructeur de Saint-Jérôme souhaiterait vendre davantage de véhicules au Québec. Toutefois, l’exploit est plus difficile à réaliser qu’en Californie car, dans la province, le transport scolaire est contrôlé par des entreprises privées. « Eux, c’est la profitabilité, leur critère numéro un, dit M. Gervais. L’environnement, c’est bien, mais pas à n’importe quel prix. »

L’entreprise a tout de même vu ses ventes augmenter au Québec grâce à des programmes spéciaux des commissions scolaires qui accordent des contrats de huit ans pour des autobus électriques, contre cinq ans pour des autobus au diesel.

Patrick Gervais croit que ses autobus sont plus rentables à long terme que ceux qui fonctionnent au diesel. « Oui, le coût d’acquisition est plus élevé, mais quand on prend aussi en compte les coûts d’opération, on est de loin moins dispendieux. »

La Compagnie Électrique Lion a été fondée en 2008. Trois ans plus tard, elle entamait une électrification de ses véhicules.