(Tokyo) Le géant japonais de l’électronique Panasonic a annoncé jeudi la suspension de ses transactions avec le groupe chinois Huawei, placé sur une liste noire par Washington qui l’accuse de contribuer aux activités d’espionnage de Pékin.

Agence France-Presse

« Nous avons arrêté nos transactions avec Huawei et ses 68 sociétés affiliées qui sont soumises à l’interdiction du gouvernement américain », a déclaré à l’AFP Joe Flynn, un porte-parole du groupe nippon, qui fournit des « composants électroniques » à Huawei.