Source ID:2001ab61e9cf3a2ab867f0a0de3c133e; App Source:StoryBuilder

Pages jaunes renoue avec les profits

Pages jaunes a attribué l'amélioration de son résultat... (PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Pages jaunes a attribué l'amélioration de son résultat net à une baisse de la dotation aux amortissements et à une baisse des frais de restructuration et autres charges.

PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE

La Presse Canadienne
Montréal

Pages jaunes a renoué avec les profits au premier trimestre de 2019 en affichant mercredi un bénéfice de 12,7 millions, même si le groupe de solutions de marketing et de médias numériques a vu ses revenus diminuer de 34,2 % dans la foulée de la cession de plusieurs de ses activités l'an dernier.

L'entreprise montréalaise a fait état d'un bénéfice par action de 45 cents pour le trimestre clos le 31 mars, ce qui se compare à une perte de 919 000 $, ou 3 cents par action, pour la même période un an plus tôt.

Pages jaunes a attribué l'amélioration de son résultat net à une baisse de la dotation aux amortissements et à une baisse des frais de restructuration et autres charges.

Le chiffre d'affaires trimestriel s'est établi à 104,8 millions, en regard de celui de 159,3 millions du premier trimestre de l'exercice précédent.

Les produits de ses activités poursuivies sont passés de 127,8 millions l'an dernier à 103,7 millions au plus récent trimestre, ce que l'entreprise a principalement expliqué par le recul de ses médias numériques et médias imprimés à marge plus élevée.

Par ailleurs, Pages jaunes a annoncé un remboursement d'un peu plus de 90 millions sur sa dette garantie de premier rang.

« Nous tirons parti de la cession d'activités qui n'étaient pas rentables ou synergiques et des efficiences mises en oeuvre au sein de la société, a indiqué dans un communiqué le président et chef de la direction, David Eckert. Alors que nous déployons des efforts considérables visant à accentuer la courbe de croissance des produits dans nos principales activités, nous sommes heureux de constater les progrès accomplis en ce qui a trait à l'élimination de la dette et au maintien d'une solide génération de trésorerie. »

L'entreprise s'est départie l'an dernier de Juice Mobile, RedFlagDeals.com, Pages Jaunes Immobilier, DuProprio/ComFree, Totem et Western Media Group. Elle a en outre conclu depuis le début de 2019 la vente de PJ Resto, Bookenda et Mediative.

Pages jaunes se concentre désormais sur les services de marketing et de médias numériques et traditionnels pour petites et moyennes entreprises. Ceux-ci comprennent notamment le positionnement prioritaire en ligne et mobile, la syndication de contenu, des solutions de moteurs de recherche, la réalisation de sites web, la gestion de campagnes sur les médias sociaux, un service d'affichage numérique ainsi que la production vidéo et la publicité imprimée.

La société continue également d'exploiter le service d'annuaire numérique 411.ca, ainsi que les fameux annuaires imprimés qui portent son nom.

L'action de Pages jaunes prenait mercredi après-midi 43 cents, soit 6,3 %, à la Bourse de Toronto, où elle se négociait à 7,25 $.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer