(Calgary) Le Canadien Pacifique a vu ses bénéfices grimper en flèche le trimestre dernier, alors que les revenus tirés du transport de pétrole brut par chemin de fer ont augmenté et que les coûts de carburant ont diminué.

La Presse canadienne

La société établie à Calgary a affiché un bénéfice net en hausse de 25 %, à 434 millions, pour le trimestre clos le 31 mars, contre celui de 348 millions réalisé lors de la même période en 2018.

Les revenus trimestriels ont grimpé à 1,77 milliard, en hausse de 6 % par rapport à ceux de 1,66 milliard de l’an dernier.

Sur une base ajustée, le bénéfice a augmenté de 3,7 % par rapport à l’an dernier, passant de 2,70 $ à 2,79 $. Cela restait cependant inférieur aux attentes des analystes, qui visaient un bénéfice ajusté par action de 3,01 $, selon les prévisions recueillies par Thomson Reuters Eikon.

Les revenus tirés du transport d’énergie, de produits chimiques et de plastiques ont bondi de 18 %, pour atteindre 315 millions, en raison de la demande croissante des marchés asiatiques au premier trimestre.

Les recettes du secteur des céréales, qui ont récemment surpassé des records, ont augmenté de 6 % à 380 millions, tandis que le trafic de conteneurs et de charbon a progressé de 3 % et 4 % respectivement, pour atteindre 380 millions et 158 millions.

Le ratio d’exploitation du CP, une mesure clé de l’industrie qui exprime les dépenses en tant que pourcentage des revenus, s’est amélioré de 180 points de base pour s’établir à 69,3 %.