Une coentreprise de SNC-Lavalin a annoncé mardi avoir décroché un contrat d’une valeur de plus d’un milliard de dollars pour la mise hors service des trois réacteurs nucléaires d’une centrale électrique de l’État de New York.

La Presse canadienne

Comprehensive Decommissioning International (CDI), détenue par SNC-Lavalin et Holtec International, entamera les travaux de désaffectation du site d’Indian Point à Buchanan, une fois que sa fermeture, son déchargement et sa vente auront été complétés, au troisième trimestre de 2021.

Entergy a accepté de vendre les filiales qui détiennent les trois unités d’Indian Point à une filiale de Holtec International, sous réserve de l’approbation des autorités de réglementation. Holtec s’efforcera d’exécuter la mise hors service du site d’Indian Point bien des décennies plus tôt que si la centrale continuait d’appartenir à Entergy.

La coentreprise CDI avait été sélectionnée l’an dernier par Holtec pour mettre hors service les usines nucléaires de Pilgrim et de Palisades d’Entergy, ainsi que pour gérer leurs déchets.

Le nouveau contrat ajoute du travail à forte marge au carnet de commandes de 1,2 milliard de SNC-Lavalin pour ce qui est de ses activités de déclassement et d’ingénierie nucléaire, a observé Derek Spronck, de RBC Marchés des capitaux.

Benoit Poirier, de Valeurs mobilières Desjardins, calcule que les contrats augmenteront les revenus de SNC d’entre 400 millions et 500 millions au cours des huit à dix prochaines années, en s’appuyant sur sa participation de 40 % dans CDI.

« D’un point de vue commercial, nous considérons cette annonce comme un élément théoriquement positif, car elle raffermit la position de SNC dans le nucléaire à long terme, même si elle ne devrait pas avoir d’incidence importante sur le cours de l’action de SNC compte tenu de la nature à long terme du contrat », a-t-il écrit dans une note de recherche.