La neige est à peine fondue, mais les affaires vont bon train dans les bureaux de cVert. L'entreprise montréalaise se prépare, sur l'ensemble du Québec, à entamer sa quatrième année. Née du désir d'Hugo Perrin de changer le marché du traitement de pelouse, cVert se démarque et se développe dans une industrie bien établie qui n'a pas vu de réelle innovation dans les dernières décennies.

Publié le 14 avr. 2019
LA PRESSE

L'entrepreneuriat : ce qui a fait pousser CVert

Hugo Perrin n'en est pas à sa première expérience entrepreneuriale. C'est en 2010, à l'âge de 18 ans, que celui-ci, déjà animé par la perspective de développer sa propre entreprise, décroche une franchise d'entretien résidentiel chez Vitres.net. Ses compétences et son potentiel sont rapidement reconnus et il accède au poste de coach d'affaires, puis de directeur. Mais Hugo est loin d'être fait pour être salarié, et après deux ans en tant que directeur, il quitte pour lancer cVert en 2015.

C'est d'ailleurs durant son passage chez Vitres.net et Qualité Étudiants qu'Hugo rencontre William Therrien, qui deviendra non seulement un ami, mais aussi un partenaire d'affaires, qui occupera le poste de directeur des ventes. Le duo de jeunes entrepreneurs propulsera cVert au-delà du cap du million de chiffre d'affaires dès sa troisième année.

Innovation et travail acharné

Quel est le secret du succès de cVert ? « Nous sommes une jeune entreprise dans une vieille industrie, nous nous devons d'innover et nous voulons changer la façon de faire » explique Hugo. À l'ère des technologies de l'information et des nouvelles tendances, cVert exploite les technologies d'aujourd'hui, dans une industrie qui se veut plutôt traditionnelle en termes de procédés. Par « jeune entreprise », on ne se réfère pas seulement à l'âge de cVert, mais aussi de ceux qui la composent. Comptant plus d'une quarantaine d'employés, l'entreprise regroupe surtout des jeunes qui, à l'image d'Hugo et William, ont tous une caractéristique en commun : une fibre entrepreneuriale bien présente.

Outre une utilisation des technologies et une équipe dynamique, cVert mise aussi sur la transparence et l'intégrité. C'est dans cette optique que l'entreprise offre non seulement des ententes de services sans durée déterminée, mais aussi une garantie de satisfaction unique, soit l'option de payer sa satisfaction dès la deuxième année. « Nous voulons offrir un service de qualité à notre clientèle, à partir du moment où celle-ci soumet leur demande d'estimation, jusqu'à la fin de l'année. Notre garantie de satisfaction nous permet d'avoir la rétroaction nécessaire pour s'améliorer d'année en année » explique William.

cVert vient de lancer dans les dernières semaines son site transactionnel, permettant de choisir en ligne directement le forfait de traitement de pelouse qui vous convient.