SNC-Lavalin a profité de la publication de résultats trimestriels en hausse pour confirmer la nomination de Ian L. Edwards comme président et chef de la direction de la société, poste qu'il occupait déjà par intérim.

Mayssa Ferah Mayssa Ferah
La Presse

Vers 10h, l'action de SNC grimpait de 11,4% à 22$ sur le parquet de la Bourse de Toronto.

SNC affiche un résultat net de 2,8 milliards au troisième trimestre par rapport à 120,7 millions pour la même période en 2018, selon le dernier rapport trimestriel de la compagnie.

La compagnie rapporte une réduction de sa dette de 2,4 milliards, comparativement à juin 2019.  

Un produit net de 2,9  milliards provenant de la vente d’une participation de 10,01 % dans l’Autoroute 407 ETR a été utilisé pour rembourser une portion de la dette de la compagnie.

Tel qu’annoncé le 22 juillet dernier, la Société explore diverses options, dont la cession d’activités et des fermetures liées au secteur Pétrole et gaz, ainsi qu’une possible transition des services d’ingénierie des Ressources à SNCL Services d’ingénierie, et communiquera ses décisions lorsqu’elles seront prises, annonce la compagnie dans un communiqué.

Il estime que les progrès réalisés sont encourageants : « Nous sommes résolus à atteindre nos objectifs et produire des résultats constants dans l’exécution de notre nouvelle orientation stratégique. Même s’il est encore tôt, les décisions que nous avons prises en juillet […] portent fruit et j’estime que les progrès réalisés sont encourageants. »

Le troisième trimestre de 2019 comportait également une charge attribuable à l’amortissement des immobilisations incorporelles liées aux regroupements d’entreprises de 32,8  millions de dollars et des coûts de restructuration de 15,2  millions.

La Société réalisera des économies de coûts de plus de 100 millions d’ici la fin de 2019 et devrait respecter son objectif de réaliser des économies de coûts annuelles de 250 millions en 2020.