Bell aura un nouveau président au Québec.

Vincent Brousseau-Pouliot Vincent Brousseau-Pouliot
La Presse

Martine Turcotte, qui occupe ce poste depuis 2011, prendra sa retraite en janvier prochain, a annoncé Bell aujourd’hui par voie de communiqué. Bell annoncera son nouveau président(e) du Québec « sous peu ».

À l’emploi de Bell depuis 31 ans, Martine Turcotte, une avocate de formation, est la seule personne basée au Québec qui occupe l’un des 13 postes de la haute direction de Bell, le plus important conglomérat de télécoms au pays.

Comme grande patronne de Bell au Québec, Mme Turcotte a eu un profil public important au Québec sous le règne du PDG George Cope (M. Cope est basé à Toronto, ne parle pas français et a été moins présent au Québec que ses prédécesseurs Michael Sabia et Jean Monty, qui étaient basés à Montréal). Au printemps dernier, elle a notamment été au cœur de la réplique de Bell à Québecor dans le dossier du retrait temporaire du signal de TVA Sports aux abonnés de Bell et des redevances de TVA Sports chez Bell. Mme Turcotte a aussi occupé la présidence du conseil de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

La retraite de Mme Turcotte aura lieu alors que Bell changera aussi de grand patron : le Montréalais Mirko Bibic succédera en janvier à George Cope comme président et chef de la direction de Bell. M. Bibic sera basé à Toronto. M. Bibic et M. Cope ont tous deux salué hier par voie de communiqué les qualités et les accomplissements de Martine Turcotte chez Bell.

« Mes plus sincères remerciements à George, à Mirko, aux membres du conseil d’administration et à tous mes talentueux collègues de Bell ici au Québec et dans tout le pays qui ont fait partie de mon parcours dans cette entreprise emblématique. L’équipe Bell est sans égale et est en excellente position pour continuer d’être un chef de file dans les innovations en matière de communications numériques qui profitent à toutes nos communautés », a indiqué Martine Turcotte par voie de communiqué.