(Londres) Le géant pétrolier français Total fait face au défi de la transition énergétique dans ses efforts de recrutement car de plus en plus de jeunes ingénieurs veulent travailler dans les énergies renouvelables, a admis mardi son PDG Patrick Pouyanné.

Agence France-Presse

Évoquant les enjeux et la stratégie de Total à l’occasion d’une conférence du secteur pétrolier à Londres, M. Pouyanné a partagé sa « principale peur » : la capacité du groupe à « attirer les talents ».

« La plupart des ingénieurs qui rejoignent Total veulent travailler dans les énergies renouvelables. Lorsque nous réussissons à les convaincre de travailler pour nous, ils découvrent d’autres activités de Total et que ce n’est pas si mauvais de travailler au Mozambique pour créer une nouvelle usine électrique. »

-- Patrick Pouyanné, PDG de la pétrolière Total

« Si nous introduisons clairement dans notre stratégie cette part d’énergies renouvelables, cette part d’énergie électrique, si je parle aujourd’hui de numérique, c’est parce qu’il s’agit aussi d’une façon d’attirer les talents, » a-t-il poursuivi, détaillant l’objectif de son groupe de devenir un acteur majeur de la production d’électricité.

PHOTO TOTAL

Total a annoncé en janvier dernier un investissement dans l'éolien, dans la Mer du Nord, au large des Pays-Bas, en partie pour «attirer des talents», dit le PDG de la compagnie.

Il a souligné que si les sociétés pétrolières ne voulaient pas « devenir des dinosaures », elles devaient s’adapter. « Sinon, comme les dinosaures, nous pourrons disparaître », a expliqué le dirigeant lors de la conférence Oil and Money.

Les entreprises pétrolières dans leur ensemble font face à une pression de plus en plus intense politique et citoyenne pour devenir moins polluantes et répondre à la crise climatique.

La conférence Oil and Money n’a d’ailleurs pas été épargnée : un militant d’Extinction Rébellion, collectif pro-environnement né en 2018 au Royaume-Uni qui prône la désobéissance civile, a publié mardi sur twitter une vidéo le montrant en train de déclencher l’alarme dans l’hôtel qui accueille l’événement, pendant que d’autres manifestations du mouvement se tenaient à travers le monde.