(Montréal) L’action de Redevances Aurifères Osisko a chuté lundi de 10 % après que la société a annoncé avoir conclu un accord qui la verra acquérir toutes les actions de Barkerville Gold Mines qu’elle ne possédait pas encore.

La Presse canadienne

Osisko, qui détient une participation de 32,6 % dans Barkerville, a indiqué que l’accord lui donnerait un rôle plus important dans l’avancement et le développement du projet aurifère Cariboo de Barkerville, en Colombie-Britannique.

La montréalaise a également annoncé la création du North Spirit Discovery Group, dont l’objectif est de privatiser et de faire ressortir la valeur de projets de développement de ressources.

Les actions d’Osisko ont glissé lundi de 1,62 $ à 14,64 $ à la Bourse de Toronto, après que la société a annoncé l’émission de 0,0357 d’une action ordinaire d’Osisko pour chaque action de Barkerville. Les actions de Barkerville ont réagi en avançant de 21,7 % à 56 cents à la Bourse de croissance TSXV, avant de retraiter en après-midi pour clôturer à 50 cents — toujours en hausse de 8,7 % malgré tout.

Selon Osisko, le ratio d’échange représente une valeur de 58 cents par action de Barkerville, soit une prime de 44 % basée sur le prix moyen pondéré en fonction du volume des 20 dernières années des deux sociétés. Barkerville est ainsi valorisée à 338 millions.

Selon l’analyste Andrew Kaip, de BMO Marchés des capitaux, la transaction est relutive, mais elle augmente le risque en ajoutant un rôle de développeur de projet à Osisko.

« Il est positif que la direction ait réitéré que (Osisko) restera une société de redevances, mais, à notre avis, cette décision risque de ne pas intéresser certains investisseurs, car elle ajoute un risque et une incertitude à ce qui est censé être un modèle commercial sûr », a-t-il écrit.

Si la transaction était complétée, les actionnaires de Barkerville détiendraient environ 9 % du capital de Redevances Aurifères Osisko.

Entreprise dans cette dépêche : (TSXV : BGM, TSX : OR)