Le propriétaire de la Cité du Multimédia et du Nordelec, Allied REIT, de Toronto, projette d’investir jusqu’à 80 millions pour transformer sa nouvelle acquisition montréalaise, le 700 de la Gauchetière, en un hub de la créativité au centre-ville.

André Dubuc André Dubuc
La Presse

« Nous voulons faire verticalement ce qu’on a fait horizontalement dans nos immeubles de la rue de Gaspé », a dit Michael Emory, président de la fiducie de placement immobilier (FPI), qui a pris la parole hier midi devant l’Institut de développement urbain à Montréal.

Allied est un spécialiste des bureaux de type loft ayant souvent un caractère patrimonial. Ce produit plaît aux locataires des entreprises technologiques et des industries créatives.

Allied a payé cette année 322,5 millions pour le 700, loué à 96 % avec Hydro-Québec et la Banque Nationale comme locataires d’envergure. La BN quittera les bureaux dès que son siège social sera livré.

La FPI aurait aimé mettre la main sur l’immeuble voisin du 600, rue de la Gauchetière, qui était sur le marché simultanément, mais les négociations avec Kevric et PSP, futurs acheteurs du 600, étaient déjà trop avancées, a-t-il expliqué en point de presse.

Bureaux du XXIe siècle

M. Emory se dit prêt à ajouter à terme 80 millions pour transformer le 700 en bureaux du XXIe siècle. « Après cet investissement, notre coût total approchera les 400 $ du pied carré ; un niveau qui permettra à l’immeuble de dégager un bon retour sur l’investissement », a assuré le PDG aux journalistes présents.

Pour la transformation, Allied fera disparaître les plafonds suspendus. Il va dégarnir les colonnes et fera tomber les cloisons.

La première phase des travaux consistera en la modernisation des espaces collectifs à compter du milieu de l’année 2020, laquelle nécessitera des travaux de l’ordre de 5 à 15 millions. Ensuite, un étage modèle sera aménagé au deuxième. Le reste suivra au rythme des locaux que délaissera progressivement la BN. Plus de détails seront donnés d’ici à la fin de l’année.

Allied détient quelque 6 millions de pieds carrés à Montréal. Son premier achat a été le 425 Viger en 2005, suivi de la Cité du Multimédia en 2007.