(New York) Le voyagiste en ligne américain Expedia est reparti de l’avant au deuxième trimestre en dégageant des bénéfices et des revenus meilleurs que prévu, selon ses résultats dévoilés jeudi.

Agence France-Presse

Le groupe, qui s’est associé en mai à Gîtes de France pour donner davantage de visibilité aux offres du réseau associatif à l’international, a fait part d’un bénéfice net de 183 millions de dollars entre avril et juin, contre seulement 1 million à la même période l’an passé et contre une perte au trimestre précédent.

Ajusté par action et hors éléments exceptionnels, le bénéfice revient à 1,77 dollar, soit au-dessus de 1,67 dollar attendu par les analystes de Wall Street.

Le chiffre d’affaires a progressé de 9 % sur la même période pour atteindre 3,15 milliards de dollars, dépassant aussi les anticipations moyennes des marchés.

Cette progression a été portée par la hausse de 9 % des réservations brutes, qui inclut l’ensemble des sommes dépensées par les clients en hôtels, billets d’avions ou locations de voitures, pour atteindre 28,3 milliards de dollars.

Expedia est l’un des plus gros voyagistes en ligne au monde, avec toute une série de sites proposant de réserver des chambres d’hôtel, des billets d’avion ou des voitures de location comme Hotels.com, Hotwire, Travelocity, Cheaptickets, Egencia ou CarRentals.com.

Les réservations de nuitées en hôtels ont progressé de 12 % tandis que celles sur Vrbo (ex-Home Away), sa filiale de location saisonnière type Airbnb, ont augmenté de 8 %. Vrbo recense désormais plus de 1,3 million d’offres.

Le titre gagnait 2,1 % vers 21 h 45 GMT dans les échanges d’après séance à Wall Street.