La rémunération totale du chef de la direction du détaillant Dollarama, Neil Rossy, a été réduite de 5 % à 3,94 millions pour l’exercice 2019 terminé le 3 février dernier, lit-on dans la circulaire de direction publiée vendredi en préparation de son assemblée d’actionnaires, qui aura lieu le 13 juin à Montréal.

Martin Vallières Martin Vallières
La Presse

Cette baisse de la rémunération totale de Neil Rossy découle surtout de la réduction de moitié de la valeur de sa prime annuelle en argent, de 1,7 million en 2018 à 605 000 $ pour l’exercice 2019.

En contrepartie,  Neil Rossy a bénéficié d’une augmentation de son salaire de base-de 900 000 à 1,1 million-et d’une bonification de sa prime annuelle en options d’actions, dont la valeur a augmenté de 1,4 million à 2,2 millions.

Durant son exercice financier 2019, la croissance du bénéfice net de Dollarama a ralenti à 5,5 %, à 548,8 millions, alors que ses revenus totaux étaient encore en croissance de 8% à 3,5 milliards.