(Toronto) Postmedia Network Canada a affiché jeudi une perte de près de 5,1 millions au deuxième trimestre, ses revenus ayant chuté de 7,5 % par rapport à l’an dernier en raison de changements dans les modèles de publicité et de diffusion.

La Presse canadienne

Le propriétaire du National Post et d’autres journaux a fait état d’un chiffre d’affaires total de 145,7 millions pour le trimestre clos le 28 février, dont 28,2 millions provenant de ses activités numériques. Les revenus tirés des publicités imprimées et des tirages se sont élevés à 110,8 millions.

Un an plus tôt, les revenus totaux de Postmedia avaient diminué de 10,8 % pour atteindre 157,6 millions, dont 26,4 millions attribuables aux activités numériques et 123,7 millions provenant de la publicité imprimée et des tirages.

La perte du deuxième trimestre de l’exercice en cours s’est élevée à 5 cents par action, contre une perte de 1,25 million, ou 1 cent par action, un an plus tôt.

L’éditeur établi à Toronto doit affronter une concurrence féroce pour les dollars publicitaires et les lecteurs, alors que les annonceurs migrent vers les médias numériques à la grandeur de l’industrie.

Le chef de la direction de Postmedia, Andrew MacLeod, a expliqué que la société avait réussi à ralentir la baisse de ses revenus traditionnels et à réduire sa dette à long terme, qui s’élevait à 238,3 millions à la fin du trimestre.