Source ID:93211f4d10bd35a0b21a8fda2945b1c0; App Source:StoryBuilder

GM Canada fermerait son usine d'Oshawa

Selon le maire d'Oshawa, les répercussions économiques d'une... (PHOTO THE NEW YORK TIMES)

Agrandir

Selon le maire d'Oshawa, les répercussions économiques d'une telle fermeture iront bien au-delà des limites de la ville comptant environ 170 00 habitants.

PHOTO THE NEW YORK TIMES

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Oshawa

General Motors du Canada annoncera lundi la fermeture de son usine d'assemblage d'Oshawa, en Ontario, une décision qui ferait perdre des milliers d'emplois à la région, a confirmé une source au fait de la situation à La Presse canadienne.

Cette source, parlant sous le couvert de l'anonymat, a dit que cette décision de fermer les installations d'Oshawa fait partie d'une vaste restructuration de la production mondiale de la compagnie, ajoutant que cela n'avait rien à voir avec la nouvelle entente de libre-échange entre le Canada, le Mexique et les États-Unis. Toujours selon cette source, les autres activités de GM à St. Catherines et à Ingersoll, en Ontario, seront maintenues.

La nouvelle avait été annoncée dimanche soir par le réseau CTV.

Le syndicat Unifor, qui représente plus de 2500 travailleurs de l'usine, a déclaré, par voie de communiqué, qu'il «ne connaissait pas tous les détails de l'annonce dans son ensemble», mais confirme avoir été informé «qu'il n'y aura plus de production à l'usine d'assemblage d'Oshawa après décembre 2019».

«Se fiant aux engagements pris au cours des négociations pour la convention collective en 2016, Unifor refuse d'accepter cette annonce et exhorte immédiatement GM à respecter l'esprit de cette entente», écrit le syndicat dans le communiqué publié sur son site internet.

«Unifor doit rencontrer (lundi) General Motor et formulera plus de commentaires au terme de cette réunion.»

Une porte-parole de GM a dit que l'entreprise n'avait aucune nouvelle à communiquer dimanche soir et ne formulera aucun commentaire basé sur des spéculations.

Selon le maire d'Oshawa, John Henry, les répercussions économiques d'une telle fermeture iront bien au-delà des limites de la ville comptant environ 170 00 habitants.

«Cela va affecter toute la province. Cela va affecter toute la région. L'industrie de l'automobile a compté pour beaucoup dans la province de l'Ontario au cours des 100 dernières années.»

M. Henry a dit de n'avoir reçu aucune nouvelle de GM à ce sujet. Il a ajouté avoir appris la nouvelle d'un journaliste de CTV qui l'a appelé pour obtenir des commentaires.

La nouvelle a ému le chef du NPD, Jagmeet Singh.

«Il s'agit d'une nouvelle dévastatrice pour les milliers de travailleurs et travailleuses de GM à Oshawa. Mes pensées vont aux familles affectées et à la communauté toute entière. De toute évidence, il aurait fallu en faire plus pour protéger ces emplois», a-t-il écrit sur son compte Twitter.

Selon le site internet de l'entreprise, l'usine d'Oshawa emploie 2522 ouvriers membres du syndicat Unifor. La production a commencé le 7 novembre 1953. Dans les années 1980, l'usine employait jusqu'à 23 000 personnes. 

En avril, le président d'Unifor, Jerry Dias, avait affirmé que les installations d'Oshawa fermeraient en juin de cette année, mais il avait ajouté que l'ancien patron de GM Canada, Steve Carlisle était déterminé à sauver l'usine. 

M. Carlisle a été muté et dirige maintenant Cadillac. 

M. Dias avait alors déclaré que la nomination de M. Carlisle à la tête de Cadillac accroîtrait sa notoriété et son influence au sein du siège social de GM à Detroit. «Cela représentera un gros avantage pour nous», avait-il avancé.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer