Les résultats des Aliments Maple Leaf ont déçu les attentes des analystes au deuxième trimestre, ce que le producteur de viande préparée a attribué à un certain nombre de facteurs, incluant les coûts associés aux changements apportés à l'image de trois grandes marques.

LA PRESSE CANADIENNE

Le bénéfice net s'est établi à 34,9 millions $, soit 28 cents par action, pour le trimestre clos le 30 juin. Ce résultat était en baisse par rapport à celui de 37,3 millions $, ou 29 cents par action, de la même période l'an dernier.

Le bénéfice ajusté, qui exclut les éléments non récurrents, a grimpé à 34 cents par action, ce qui était inférieur de 4 cents aux attentes des analystes.

Les ventes ont aussi été décevantes par rapport aux prévisions des experts. Elles ont diminué de 1,8 pour cent à 909,2 millions $, comparativement à 925,9 millions $ un an plus tôt.

Les analystes visaient en moyenne un bénéfice ajusté par action de 38 cents et un chiffre d'affaires de près de 928 millions $, selon les prévisions recueillies par Thomson Reuters Eikon.

Selon Maple Leaf, les ventes de certains produits se sont améliorées, mais ces gains ont été contrebalancés par la réduction des valeurs marchandes du porc a baisse des prix du porc sur le marché et à de plus faibles volumes dans le secteur des viandes préparées.

L'action de Maple Leaf chutait de 1,37 $, soit 4,2 pour cent, en début d'après-midi, à la Bourse de Toronto, où elle se négociait à 31,12 $.