Le conglomérat industriel américain United Technologies s'est montré optimiste mardi en dépit de la guerre commerciale en cours, relevant ses prévisions en raison de bonnes ventes attendues pour ses ascenseurs Otis et ses moteurs d'avions Pratt&Whitney.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le groupe de Farmington (Connecticut) table désormais sur un bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du Nord, compris entre 7,10 et 7,25 $ pour l'année 2018, contre de 6,95 à 7,15 $ précédemment.

Le chiffre d'affaires annuel devrait, lui, être compris entre 63,5 et 64,5 milliards contre de 62,5 à 64 milliards en fin mars.

Dans les deux cas, les objectifs que se fixe le groupe sont au-dessus des attentes des analystes financiers, lesquels anticipent 7,13 $ en moyenne pour le bénéfice par action et 64,12 milliards pour ce qui est des revenus.

Cet optimisme était salué par les investisseurs, qui redoutaient que les résultats à venir soient plombés par les conflits commerciaux lancés récemment par les États-Unis contre la Chine, l'Union européenne, le Canada, le Mexique et d'autres pays.

À Wall Street, le titre gagnait plus de 2% dans les échanges électroniques de pré-séance.

United Technologies, qui vend ses produits à travers le monde, est susceptible d'être fortement affectée par de nouvelles taxes douanières.

«Nous sommes et restons dans une bonne dynamique», a insisté le PDG Gregory Hayes, cité dans le communiqué.

Lors du deuxième trimestre achevé fin juin, le bénéfice net a flambé de 42,3% à 2,04 milliards de dollars, aidé par un gain de cession de plus de 500 millions. Rapporté par action et ajusté des éléments exceptionnels, il est de 1,97 $, nettement supérieur au 1,85 $ escompté.

Le chiffre d'affaires a pour sa part augmenté de 9,3% à 16,71 milliards de dollars, contre 16,27 milliards escomptés, grâce à une hausse des revenus dans ses quatre principales divisions.

Les recettes générées par la filiale Pratt&Whitney (réacteurs d'avion) ont augmenté de 16,4%, une bonne santé due à la hausse du trafic aérien mondial et au renouvellement par les compagnies aériennes de leurs flottes.

Les revenus des ascenseurs Otis ont progressé de 6,80%, tandis que la division des équipements de chauffage et d'air conditionné (Carrier), plus gros contributeur au chiffre d'affaires (30%), affiche une hausse de 6,85% de ses ventes. L'unité chargée de fabriquer des systèmes aérospatiaux a vu ses recettes grimper de 8,84%.