Source ID:; App Source:

Groupe MTY dépasse les attentes au 2e trimestre

Lors du deuxième trimestre, terminé le 31 mai,... (HOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Lors du deuxième trimestre, terminé le 31 mai, MTY a engrangé un bénéfice net de 18 millions, ou 72 cents par action, en progression de 13 % sur un an.

HOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE

Julien Arsenault
La Presse Canadienne

Le géant de la restauration rapide Groupe d'alimentation MTY a dépassé les attentes au deuxième trimestre, notamment grâce à la contribution d'acquisitions comme Groupe Imvescor, ce qui a régalé les actionnaires.

À la Bourse de Toronto, mercredi, l'action s'est approchée de son sommet annuel de 56,60 $ pour finalement terminer à 55,08 $, en hausse de 9,33 %, ou 4,70 $, par rapport à son cours de clôture la veille.

Pour la période de trois mois terminée le 31 mai, MTY a engrangé un bénéfice net de 18 millions, ou 72 cents par action, en progression de 13 % sur un an. Ses recettes ont bondi de 28 %, à 89,8 millions.

L'analyste Leon Aghazarian, de la Financière Banque Nationale, a noté qu'il s'agissait du premier trimestre complet de contribution d'Imvescor, dont l'acquisition a été complétée à la suite transaction de 249,5 millions en actions et en espèces.

Cette entreprise qui est désormais dans le giron de MTY compte 261 restaurants au Canada sous les enseignes Bâton Rouge, Pizza Delight, Scores, Toujours Mikes et Ben & Florentine.

«L'acquisition d'Imvescor a contribué à hauteur de 11,4 millions aux revenus totaux de MTY», a écrit M. Aghazarian dans une note, ajoutant que cela représentait près de 13 % du chiffre d'affaires trimestriel.

De leur côté, les ventes du réseau du propriétaire des bannières comme Thaï Express, Tiki-Ming, Tutti Frutti et Valentine ont bondi de 23 %, à 744,7 millions. Les ventes du réseau tiennent compte des ventes des franchisés.

Abstraction faite des éléments non récurrents, dont un gain de change, le franchiseur de 5734 restaurants au Canada et aux États-Unis a plus que doublé son bénéfice ajusté, qui a été de 19,7 millions, ou 79 cents par action.

Le bénéfice d'exploitation ajusté s'est établi à 35,5 millions - un «sommet historique» selon l'entreprise - en hausse de 44 %.

Cette performance trimestrielle a dépassé les attentes des analystes sondés par Thomson Reuters Eikos, qui visaient un profit ajusté de 70 cents par action et un chiffre d'affaires de 84 millions.

Au Canada, les ventes des établissements ouverts depuis au moins un an - un indicateur clé dans le secteur du commerce de détail - ont progressé de 1,8 %, mais au sud de la frontière, où se trouvent 44 % des établissements du réseau, un recul de 1,6 % a été observé à ce chapitre.

«Cela est notamment attribuable à des conditions météorologiques plus froides en Californie, ce qui a influencé négativement la fréquentation dans les restaurants», a écrit M. Aghazarian.

Pendant le deuxième trimestre, MTY a également complété l'acquisition de la chaîne américaine Grabbagreen, qui exploitait 27 restaurants aux États-Unis, ainsi que de la chaîne de cafés Timothy's World Coffee et Mmmuffins.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer