Source ID:b994251c-2837-4055-99fb-bb8e61091d1f; App Source:alfamedia

Desjardins a déjà son bus-caisse

La caisse mobile offre un accès aux produits... (photo fournie par desjardins)

Agrandir

La caisse mobile offre un accès aux produits et aux services de l'institution financière « à la fine pointe de la technologie et accessible aux personnes à mobilité réduite ».

photo fournie par desjardins

Le Mouvement Desjardins a lancé en juin 2016 un projet-pilote de caisse mobile qui ressemble au camion-banque allemand dont l'AFP a fait un reportage récemment.

Il s'agit d'un véhicule Novabus d'occasion assemblé et conçu au Québec qui se déplace dans l'ouest de la province et en Ontario, à la demande des caisses Desjardins. Mais contrairement au camion-banque allemand qui sillonne les routes de la campagne bavaroise, ce bus ne va pas de village en village selon une route déterminée à l'avance.

« Le projet-pilote a été concluant, a dit hier Richard Lacasse, porte-parole médias chez Desjardins. Un deuxième autobus sera en service sous peu. »

Les bus-caisses Desjardins pourraient-ils desservir les clients qui font les frais des nombreuses fermetures de comptoirs et de guichets automatiques dans plusieurs villages du Québec ?

« Je ne peux pas vous répondre. On va faire le point sur l'expérience de la première caisse mobile de Desjardins quand on va lancer la seconde dans les prochaines semaines, a précisé M. Lacasse. L'important, c'est que c'est une expérience concluante. »

UN GUICHET ET DES CONSEILLERS

La caisse mobile offre un accès aux produits et aux services de l'institution financière « à la fine pointe de la technologie et accessible aux personnes à mobilité réduite ». À l'intérieur, on trouve un guichet automatique et un espace où des conseillers peuvent répondre aux questions des clients et des membres. Le véhicule a une autonomie opérationnelle de 10 heures en mode électrique.

« Ce projet-pilote nous permettra de valider un maximum d'usages possibles et de voir comment nos membres et nos caisses peuvent bénéficier de cette innovation technologique », laissait entendre Guy Cormier, président et chef de la direction du Mouvement Desjardins, lors du lancement du projet-pilote, en juin 2016.

Le projet devait prendre fin en décembre 2016, mais il a été prolongé jusqu'à la fin de 2017. Le but de Desjardins était notamment d'utiliser ce véhicule pour faire des activités de développement des affaires et permettre la continuité de services dans le cas d'un sinistre. Cela s'est produit en décembre 2016 à Rivière-des-Prairies, où un incendie s'est déclaré au siège social de la Caisse. « La caisse mobile était là pour assurer la continuité de services », a fait savoir M. Lacasse.

À la suite de la fermeture d'un point de service de la Caisse à Mirabel, le bus-caisse s'est aussi rendu sur place tous les jeudis pendant quatre semaines, de 9 h à 19 h. « D'autres caisses pourraient imiter celle de Mirabel en pareilles circonstances », a dit M. Lacasse.

MORATOIRE DEMANDÉ

La Fédération québécoise des municipalités (FQM) a demandé mardi au Mouvement Desjardins un moratoire sur les fermetures de guichets automatiques et de points de service dans la province.

Le président de la FQM, Jacques Demers, a dit souhaiter la création d'un comité mixte avec des représentants de l'institution financière et du monde municipal pour discuter de solutions qui permettraient de conserver dans les petites communautés ce qu'il considère comme des « services essentiels ».




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer