Cenovus Energy a affiché jeudi un bénéfice du quatrième trimestre en hausse par rapport à celui de la même période un an plus tôt.

LA PRESSE CANADIENNE

L'entreprise de Calgary a notamment attribué cette augmentation à la hausse des prix du pétrole, à la meilleure performance financière que prévu de ses raffineries et à une production presque doublée par rapport à l'année précédente grâce à l'acquisition d'un partenaire américain dans les sables bitumineux.

Cenovus a engrangé un bénéfice net de 620 millions, soit 50 cents par action, en forte hausse par rapport à celui de 91 millions, ou 11 cents par action, réalisé au dernier trimestre de l'exercice précédent.

Ses revenus se sont chiffrés à 5,1 milliards, alors que les analystes attendaient un chiffre d'affaires de 4,7 milliards, selon les prévisions recueillies par Thomson Reuters.

La société a indiqué avoir essentiellement complété la réduction de 15 % de son effectif qu'elle avait annoncé pour janvier et février. Celle-ci s'inscrivait dans le cadre d'un plan de son nouveau chef de la direction, Alex Pourbaix, visant à éliminer 1 milliard en divers coûts d'exploitation et d'administration sur deux ans.

La production combinée des projets de sables bitumineux de Christina Lake et Foster Creek, dans le nord de l'Alberta, a atteint en moyenne 292 000 barils par jour en 2017. Cela représente une augmentation de 95 % par rapport à l'exercice précédent, ce qui est essentiellement dû à l'acquisition de la participation de 50 % de ConocoPhillips dans ces projets.

Ses volumes de vente au quatrième trimestre étaient inférieurs d'environ sept pour cent à la production en raison de problèmes de capacité de pipelines d'une tierce partie, vers la fin du trimestre.