Source ID:; App Source:

Profits en baisse pour Stella-Jones, l'action culbute

Brian McManus, président et chef de la direction... (PHOTO FRANÇOIS ROY, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Brian McManus, président et chef de la direction de Stella-Jones

PHOTO FRANÇOIS ROY, ARCHIVES LA PRESSE

La Presse Canadienne
Montréal

Stella-Jones a été bousculé à la Bourse de Toronto, vendredi, et ce, même si le fabricant de produits en bois traité a livré des résultats ayant en partie répondu aux attentes lors du troisième trimestre.

Son action a terminé la semaine à 46,89 $ sur le parquet torontois, abandonnant 2,81 $, ou 5,65 %.

Pour le trimestre clos le 30 septembre, l'entreprise montréalaise a vu ses profits nets reculer de 8 %, à 42 millions $, ou 61 cents par action, alors que ses ventes ont progressé d'environ un % pour s'établir à 517,6 millions $.

De son côté, le bénéfice d'exploitation ajusté a reculé, passant de 76,3 millions $ à 71,3 millions $.

Dans l'ensemble les analystes financiers tablaient sur un chiffre d'affaires oscillant aux alentours de 511 millions $ ainsi qu'un bénéfice d'exploitation de 72 millions $.

L'analyste Walter Spracklin, de RBC Marchés des capitaux, a notamment attribué la réaction négative des investisseurs aux prévisions de Stella-Jones en ce qui a trait à sa marge d'exploitation ajustée pour l'année financière 2018.

Selon l'entreprise, cette marge devrait se situer dans la partie inférieure de la fourchette de 15 à 15,5 %.

«Cela devrait être contrebalancé en partie par les commentaires encourageants de la direction en ce qui a trait aux poteaux pour les sociétés de services publics», écrit M. Spracklin, dans un rapport envoyé par courriel.

Pendant le trimestre, les ventes de traverses de chemin de fer ont plongé de 13,8 %, à 160,8 millions $. Stella Jones a entre autres expliqué que la baisse des prix de vente s'était traduite par un impact négatif de 21,7 millions $.

Toutefois, les recettes générées par les ventes de poteaux destinés aux sociétés de services publics ont atteint 172,5 millions $, ce qui représente une progression de 7,8 % sur un an.

«La portée croissante sur les marchés des poteaux destinés aux sociétés de services publics et du bois d'oeuvre à usage résidentiel a généré une forte croissance des ventes dans ces catégories de produits au troisième trimestre, ce qui a plus que compensé l'incidence de la baisse des prix sur 12 mois dans la catégorie des traverses de chemin de fer», a souligné le président et chef de la direction de Stella-Jones, Brian McManus, dans un communiqué.

L'entreprise spécialisée dans la fabrication de traverses de chemins de fer et de poteaux pour les sociétés de services publics s'est montrée prudente dans ses perspectives pour 2018, anticipant une «légère hausse» de ses revenus.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer