L'Impériale affiche un bénéfice de 371 millions au 3e trimestre

La production de la Pétrolière Impériale a atteint... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

La production de la Pétrolière Impériale a atteint en moyenne l'équivalent de 390 000 barils de pétrole brut par jour, alors qu'elle était de 393 000 barils par jour au même trimestre en 2016.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
CALGARY

La Pétrolière Impériale a affiché vendredi un bénéfice en baisse pour son troisième trimestre, par rapport à la même période l'an dernier, pendant laquelle elle avait profité de la vente de ses activités de détail.

La société énergétique a engrangé un bénéfice de 371 millions, soit 44 cents par action, pour son troisième trimestre, par rapport à un bénéfice de 1 milliard, ou 1,18 $ par action, un an plus tôt.

Le résultat de l'an dernier comprenait un gain de 716 millions, ou 84 cents par action, lié à la vente de 497 stations-service de la bannière Esso.

L'Impériale continue d'alimenter les stations-service en essence, et a lancé au plus récent trimestre les premières stations exploitées sous la bannière Mobil au Canada, sur les sites de magasins Loblaws.

La pétrolière a en outre conclu un accord, plus tôt cette année, avec BG Fuels pour convertir 213 stations-service Loblaws à la marque Mobil. Avec les stations du réseau Esso, l'entente portera à plus de 2000 le nombre de stations-service alimentées en carburant par l'Impériale.

«Nous mettons l'accent, dans l'ensemble de l'entreprise, sur l'optimisation de notre modèle d'affaires intégré et sur l'exploitation des débouchés commerciaux sur le marché», a affirmé dans un communiqué le chef de la direction de l'Impériale, Rich Kruger.

Les produits nets et autres revenus se sont chiffrés à 7,16 milliards, en baisse par rapport à ceux de 7,44 milliards du troisième trimestre de l'an dernier.

La production a atteint en moyenne l'équivalent de 390 000 barils de pétrole brut par jour, alors qu'elle était de 393 000 barils par jour au même trimestre en 2016.

Les dépenses en immobilisations et frais d'exploration se sont établis à 159 millions au cours du trimestre, un chiffre en baisse de 46 millions par rapport à la même période l'an dernier.

L'Impériale a indiqué que l'amélioration de la performance de ses activités de Kearl et de Cold Lake avait été contrebalancée par l'impact d'un incendie dans l'unité de valorisation de à Syncrude à Mildred Lake et par l'arrêt prolongé de Norman Wells, en raison de la fermeture préventive de l'oléoduc Enbridge Ligne 21.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer