Air Canada: la demande croissante pourrait justifier d'autres commandes d'avions

La croissance du nombre de clients d'Air Canada pourrait convaincre le... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Toronto

La croissance du nombre de clients d'Air Canada pourrait convaincre le transporteur aérien de commander de nouveaux avions à fuselage étroit auprès de Boeing et Bombardier, a-t-il indiqué mercredi.

La plus grande ligne aérienne du pays a déjà commandé 61 avions Boeing 737 Max et 45 avions de la C Series de Bombardier, mais ces quantités d'appareils s'appuyaient sur les besoins d'Air Canada en 2013.

Ces commandes prévoient des options et des droits d'achat pour 48 avions supplémentaires de Boeing et 30 autres avions CS300. Si Air Canada décidait de les exercer, cela lui donnerait plus de flexibilité pour répondre à la demande.

«Alors manifestement, il y a là de très bonnes occasions pour prendre de l'expansion (...), mais de toute évidence, cela n'aura pas d'impact en 2018, d'aucune façon», a affirmé mercredi le chef de la direction, Calin Rovinescu, lors d'une conférence téléphonique pour commenter les plus récents résultats trimestriels de l'entreprise. Air Canada a notamment affiché des revenus et un bénéfice records pour son troisième trimestre.

Le transporteur recevra ses deux premiers Boeing 737 Max cette année, puis 16 autres d'ici juin. Les livraisons restantes auront lieu d'ici 2021. Les premiers avions de la C Series devraient se joindre à la flotte d'Air Canada vers la fin de 2019, et les livraisons se poursuivront jusqu'en 2022.

Air Canada a affiché un bénéfice de 1,79 milliard, soit 6,44 $ par action, pour son troisième trimestre. Ce résultat a été gonflé par un recouvrement d'impôt non récurrent de 793 millions. Au même trimestre l'an dernier, le transporteur avait engrangé un bénéfice de 768 millions, soit 2,74 $ par action.

Sur une base ajustée, le bénéfice du plus récent trimestre a atteint 950 millions, soit 3,43 $ par action, en hausse par rapport à celui de 821 millions, ou 2,93 $ par action, réalisé un an plus tôt.

Les revenus ont totalisé 4,88 milliards au cours du trimestre clos le 30 septembre, en hausse par rapport à ceux de 4,45 milliards de l'an dernier, grâce à la forte croissance des revenus tirés de la classe affaires et au trafic record de 14 millions de passagers.

Le trafic passager a augmenté de 8,8 % par rapport au troisième trimestre de l'année dernière, tandis que le rendement unitaire a grimpé de 0,4 %.

Air Canada devrait recevoir, d'ici la fin de l'année, les déclarations d'intérêt de la part des banques et autres institutions financières qui veulent faire équipe avec le transporteur pour son nouveau programme de fidélisation, a indiqué M. Rovinescu. Les demandes de propositions auront lieu au début de 2018.

«Il y a eu une énorme quantité d'intérêt de la part de la communauté financière», a-t-il affirmé.

La ligne aérienne a indiqué en mai qu'elle n'avait pas l'intention de renouveler son partenariat avec la société mère d'Aéroplan, Aimia, à la fin de leur contrat actuel. Aéroplan était jadis une division d'Air Canada, avant qu'elle soit essaimée dans le cadre de sa restructuration.

Air Canada a invité les grandes institutions financières à participer au processus qui mènera au lancement du nouveau programme, le 1er juillet 2020.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer