Source ID:; App Source:

Lockheed-Martin relève ses prévisions

Le cours de l'action de Lockheed Martin progressait de... (REUTERS)

Agrandir

Le cours de l'action de Lockheed Martin progressait de 0,65% à 290,31 dollars dans les échanges de préséance à Wall Street vers 9h00.

REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Le groupe de défense américain Lockheed-Martin a annoncé mardi des résultats supérieurs aux attentes, grâce notamment à sa division aéronautique, et relevé ses prévisions annuelles.

Le groupe de Bethesda dans le Maryland, qui s'était retrouvé l'an dernier dans le collimateur du président américain Donald Trump pour le coût du programme de son avion militaire F-35, a vu son bénéfice net sur trois mois progresser de 4,7% à 942 millions de dollars alors que son chiffre d'affaires a atteint 12,685 milliards de dollars en hausse de 9,6%, dépassant les attentes qui étaient de 12,42 milliards.

Le bénéfice ajusté par action a atteint 3,23 dollars, lui aussi supérieur aux attentes de 3,11 dollars.

Lockheed-Martin a relevé ses prévisions annuelles, tablant désormais sur un chiffre d'affaires de 49,8 à 51,0 milliards de dollars au lieu de 49,5 à 50,7 milliards lors des précédentes prévisions en avril. Les attentes actuelles des analystes sont de 50,25 milliards de dollars.

La fourchette haute des anticipations pour le bénéfice d'exploitation a été relevée de 50 millions de dollars alors que celle du bénéfice par action passe de 12,15/12,45 dollars à 12,30/12,60 dollars.

Le cours de l'action progressait de 0,65% à 290,31 dollars dans les échanges de préséance à Wall Street vers 9h00.

L'amélioration des résultats du groupe est notamment imputable à des ventes en hausse à 525 millions de dollars pour le F-35 et à 130 millions de dollars pour l'avion de transport militaire C-130, concurrent de l'Airbus A400M qui rencontre de son côté d'importants surcoûts et retards.

Lancé au début des années 1990, le F-35 est le plus cher des programmes d'armement de l'histoire militaire américaine, avec un coût estimé au total à près de 400 milliards de dollars pour le Pentagone.

Il est opérationnel depuis l'été 2015 dans la version des Marines à décollage court et atterrissage vertical. Il l'est depuis l'été 2016 dans sa version classique destinée à l'US Air Force.

M. Trump s'en était pris après son élection en novembre au coût du programme, obtenant de Lockheed-Martin qu'il consente une réduction d'ensemble de 5 milliards de dollars étalée sur 20 ans.

L'ensemble de la division aéronautique a vu son chiffre d'affaires progresser de 19,4% à 5 225 milliards de dollars (41% du total) et son bénéfice d'exploitation de 15% à 550 millions de dollars.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer