Source ID:; App Source:

Empire affiche un bénéfice ajusté en baisse pour son quatrième trimestre

Empire espère réaliser des économies annualisées de 500... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Empire espère réaliser des économies annualisées de 500 millions d'ici son exercice 2020.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

La Presse Canadienne
STELLARTON, N.-É.

La société mère des supermarchés Sobeys et IGA a affiché mercredi un bénéfice ajusté en baisse pour son quatrième trimestre, le premier à être dirigé au complet par son nouveau chef de la direction.

Michael Medline, un ancien dirigeant de Canadian Tire qui a été nommé président et chef de la direction d'Empire Company en janvier, a expliqué que ses premiers efforts pour revitaliser la chaîne nationale d'épiceries commençaient à prendre racine.

«Cela dit, nous ne sommes pas encore rendus là où nous voulons être, et nous ne sommes certainement pas encore au bout de nos peines», a affirmé  M. Medline dans un communiqué sur les résultats financiers du quatrième trimestre d'Empire.

En tout, Empire dit s'attendre à des coûts non récurrents d'environ 200 millions pour des indemnités de départ, des déménagements, des honoraires de consultation et des développements de systèmes mineurs. La plus grande partie de ces frais sera engagée dans la première moitié de son exercice financier 2018, qui a débuté le mois dernier.

Empire espère réaliser des économies annualisées de 500 millions d'ici son exercice 2020.

Pour le quatrième trimestre clos le 6 mai, la société de Stellarton, en Nouvelle-Écosse, a affiché un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 29,5 millions $, soit 11 cents par action.

En excluant les importantes dépréciations réalisées l'an dernier, le bénéfice ajusté d'Empire a diminué d'une année à l'autre pour se chiffrer à 50,2 millions, soit 18 cents par action. Il avait été de 95,3 millions, ou 35 cents par action, au quatrième trimestre de l'an dernier.

Les revenus d'Empire, qui proviennent en grande partie des différentes bannières d'épiceries de Sobeys, ont diminué de 484,3 millions par rapport à l'an dernier. Le quatrième trimestre de l'an dernier comptait cependant une semaine de plus.

Le chiffre d'affaires a ainsi atteint 5,8 milliards. Du déclin, une somme de 461,2 millions était attribuable à la semaine supplémentaire de l'an dernier. Les ventes des magasins ouverts depuis au moins un an ont retraité de 1,1 pour cent dans l'ensemble, ou de 1,6 pour cent lorsque les ventes d'essence sont exclues.

L'analyste Irene Nattel, de RBC Dominion valeurs mobilières, a indiqué, dans une note à ses clients, que même si le trimestre avait été faible, il a été meilleur que prévu. Le bénéfice ajusté était notamment supérieur aux prévisions.

Même le déclin des ventes des magasins ouverts depuis au moins un an, en excluant les ventes d'essence, était moins important que celui attendu, a-t-elle ajouté, malgré le retard sur ses concurrents Loblaw et Metro.

Au quatrième trimestre de l'an dernier, Empire avait affiché une perte nette de 942,6 millions, soit 3,47 $ par action, en raison des dépréciations d'actifs qui étaient essentiellement liés à l'acquisition des magasins de Safeway dans l'Ouest canadien.

Plus tôt cette année, M. Medline a lancé le projet Sunrise, un plan de transformation de trois ans qui vise à simplifier sa structure organisationnelle et à réduire ses coûts.

Le conseil d'administration d'Empire a en outre approuvé une augmentation du dividende annuel de l'entreprise, qui passera de 41 cents par action à 42 cents par action, soit 10,5 cents par trimestre, à compter du paiement trimestriel du 31 juillet.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer