Le fonds d'investissement américain BlackRock a annoncé mercredi une hausse de ses résultats au premier trimestre, période marquée par une augmentation de ses actifs alimentée par la montée en puissance des fonds indiciels (ETF).

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le bénéfice net a progressé sur un an de 31% à 862 millions et le bénéfice ajusté par action s'est établi à 5,25 dollars, au-dessus des attentes de 4,94 dollars. Mais le chiffre d'affaires, à 2,82 milliards de dollars en progression de 8%, n'est pas parvenu à répondre aux attentes des analystes qui étaient de 2,87 milliards.

Les actifs sous gestion ont augmenté de 14% à 5420 milliards de dollars. Les apports nets pour le segment des clients particuliers (retail) se sont élevés au cours du 1er trimestre à 4,624 milliards de dollars, portant le total des actifs sous gestion pour ce segment à 564,3 milliards de dollars. Les fonds indiciels ont vu leurs apports s'élever à 64,481 milliards de dollars. Les comptes institutionnels ont terminé le trimestre avec des apports nets de 11,2 milliards de dollars.

Les fonds dits «actifs» ont toutefois subi des retraits nets de 1,84 milliard de dollars sur le trimestre écoulé, confirmant la tendance vers des politiques d'investissements tendant à privilégier les fonds indiciels (Exchange Traded Funds) qui suivent les évolutions d'un indice particulier sur le marché.

BlackRock a en conséquence décidé de privilégier le développement de sa plateforme d'échange «iShares» qui représentait au 31 mars 26% des actifs sous gestion du groupe.