Le laboratoire pharmaceutique Pfizer a annoncé mardi des résultats annuel et trimestriel inférieurs aux attentes, malgré la prise en compte de la performance de deux sociétés acquises récemment, en l'occurrence du spécialiste des perfusions Hospira.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le bénéfice net 2016 a progressé de 7,3% à 14,76 milliards de dollars, dont 2,89 milliards (-12,46%) au quatrième trimestre, a indiqué dans un communiqué le groupe, qui a par ailleurs fait part de prévisions 2017 contrastées.

Ces résultats se traduisent par un bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du Nord, de 2,40 dollars pour l'année et de 0,47 dollar pour les trois derniers mois, contre 2,41 dollars et 0,50 dollar anticipés en moyenne par les marchés.

Le chiffre d'affaires, qui intègre les revenus de la biotech Medivation et d'Hospira, est également inférieur aux attentes aussi bien sur l'année (52,82 milliards de dollars en hausse de 8,13% sur un an) que sur le trimestre (13,63 milliards, en baisse de 3%). Les marchés financiers espéraient respectivement 52,86 milliards de dollars et 13,63 milliards.

Hormis Hospira et Medivation, les revenus annuels ont reculé de 1,5% sur un an et de 12,4% au quatrième trimestre, a indiqué Pfizer qui a également pâti des effets de change défavorables et de la concurrence des génériques.

À Wall Street, le titre reculait de 1,28% à 30,91 dollars vers 7h15 dans les échanges électroniques précédant l'ouverture de la séance.

Pour 2017, le groupe table sur des revenus compris entre 52 et 54 milliards de dollars pour un bénéfice par action ajusté de l'ordre de 2,50 à 2,60 dollars. Les marchés anticipent, eux, 52,86 milliards de dollars pour ce qui est du chiffre d'affaires et 2,41 dollars pour le bénéfice par action.