Le distributeur de pièces d'automobiles et de peinture Uni-Sélect a vu ses revenus croître de 15 % pour se chiffrer à 318,5 millions $ au troisième trimestre, comparativement à ceux de 276,2 millions $ l'an dernier, malgré la lente croissance au Canada.

Publié le 27 oct. 2016
BOUCHERVILLE, QC LA PRESSE CANADIENNE

La société de Boucherville a expliqué jeudi que ses acquisitions avaient gonflé ses revenus américains de 25 % à 202,2 millions $ US, tandis que ses revenus au Canada ont progressé de 1,9 % à 116,3 millions $ US.

Uni-Sélect a engrangé un bénéfice de 17,3 millions $ US, soit 41 cents US par action, pour le trimestre clos le 30 septembre. En comparaison, elle avait affiché un profit de 15,7 millions $ US, soit 37 cents US, lors de la même période l'an dernier.

Les ventes internes non attribuables aux acquisitions ont reculé de 1,3 %, essentiellement en raison des difficultés économiques propres au secteur des pièces.

Uni-Sélect distribue des peintures automobiles et industrielles en Amérique du Nord, ainsi que des pièces destinées au marché secondaire de l'automobile au Canada.

La société a vendu ses activités de distribution de pièces aux États-Unis l'an dernier à une société affiliée à Icahn Enterprises, pour 340 millions $ US.

«Les ventes (internes) ont été en deçà de nos attentes en raison des conditions économiques moins favorables touchant notre unité d'affaires canadienne et d'un changement de (gamme) de produits au sein de notre unité d'affaires américaine», a expliqué dans un communiqué le président et chef de la direction d'Uni-Sélect, Henry Buckley.

«Nous restons fortement concentrés sur la réalisation d'une croissance rentable et l'expansion de notre présence sur le marché grâce à nos initiatives de croissance, nos acquisitions ciblées et leur intégration.»