Le groupe américain de messageries UPS a enregistré un bénéfice en hausse au 2e trimestre, tout juste conforme aux attentes du marché, même si son chiffre d'affaires a un peu déçu.

Mis à jour le 29 juill. 2016
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le groupe a réaffirmé ses prévisions de résultat annuel. Il a indiqué que son activité était portée par la croissance du commerce en ligne mais que les acheminements des entreprises (B2B) continuaient d'être handicapés par la faible hausse de la productivité aux États-Unis.

«Les délais apportés à la réduction des stocks et les exportations faibles vont continuer à opposer des vents contraires dans la deuxième moitié de l'année», a souligné le PDG du groupe David Abney, lors d'une conférence téléphonique avec les analystes.

Les chiffres de la croissance américaine pour le 2e trimestre publiés vendredi se sont révélés très inférieurs aux prévisions avec seulement 1,2% en rythme annualisé alors que les analystes tablaient en moyenne sur 2,6%.

«Nous sommes aussi conscients du discours politique actuel sur la libéralisation des échanges commerciaux. Faire progresser les échanges est non seulement bon pour les entreprises mais cela crée aussi des emplois ici aux États-Unis et à l'étranger», a affirmé M. Abney.

Tant le républicain Donald Trump que la démocrate Hillary Clinton ont pris des positions assez hostiles à la libéralisation des échanges internationaux dans le cadre de la campagne pour l'élection présidentielle de novembre.

«UPS est un partisan de longue date (de la libéralisation) du commerce et soutient les accords qui réduisent les frictions dans la chaine de livraison mondiale», a-t-il rappelé.

Le bénéfice net a progressé d'avril à juin de 3,2% à 1,269 milliard de dollars, avec un bénéfice par action de 1,43 dollar, tout juste conforme aux prévisions des analystes. Le chiffre d'affaires, à 14,63 milliards de dollars, est en hausse de 3,8% mais un peu en deçà des attentes moyennes des analystes qui étaient de 14,65 milliards de dollars.

En conséquence, l'action baissait à Wall Street, perdant 1,79% à 106,78 dollars vers 9h45.

Le bénéfice opérationnel a augmenté de 1,2% aux États-Unis avec un chiffre d'affaires en hausse de 2,4% à 9 milliards mais le revenu par colis acheminé est resté stable par rapport à la même période l'année précédente.

À l'international, le bénéfice opérationnel a progressé de 11% à 613 millions de dollars, le chiffre d'affaires de 1,1% à 3 milliards de dollars mais les effets de change ont réduit sa hausse de 40 points de base. Le revenu par colis a baissé de 1,4% à taux de change constants.

Enfin, pour la division logistique et transport, le bénéfice opérationnel est de 192 millions de dollars (-7,2%) mais la progression du chiffre d'affaires est de 13,2% à 2,54 milliards de dollars, en raison de l'acquisition de la société de logistique Coyote à la fin de l'année dernière.