Le premier constructeur automobile sud-coréen, Hyundai Motor, a vu son bénéfice net diminuer entre janvier et mars, pour le neuvième trimestre consécutif, en raison des variations des changes et du ralentissement de la demande chinoise.

Publié le 26 avr. 2016
AGENCE FRANCE-PRESSE

Hyundai constitue avec sa filiale Kia le cinquième constructeur mondial.

Le bénéfice du groupe sud-coréen est ressorti au premier trimestre à 1760 milliards de wons (1,93 milliard de dollars CAD), en baisse de 11,6% par rapport au premier trimestre 2015. Son bénéfice d'exploitation a reculé de 15,5% à 1340 milliards de wons.

La baisse des prix du pétrole a plombé la demande dans certains marchés émergents, précise dans un communiqué le groupe, qui a vu sa compétitivité s'amoindrir dans certains pays comme le Brésil et la Russie du fait de l'affaiblissement des monnaies locales.

Sur la période, les ventes mondiales de Hyundai ont diminué de 6,4% à 1,1 million d'unités.

L'année 2016 est incertaine, précise le groupe, en raison du ralentissement économique mondial.

Début janvier, Hyundai Motor et Kia avaient tablé sur une croissance des ventes maussade en 2016, prévoyant d'écouler 8,13 millions de véhicules dans le monde en 2016, contre environ 8 millions en 2015.

Pour dynamiser ses ventes, le groupe entend accroître la production de 4X4 urbains, populaires dans certains marchés émergents comme la Chine.

La Chine compte pour 20% des ventes du groupe. Mais les ventes de Hyundai sur le marché chinois ont reculé de 18,2% au premier trimestre, alors même que ce marché est en pleine expansion.

Hyundai Motor est un des groupes du tentaculaire conglomérat Hyundai.

Outre le constructeur automobile, les deux autres grandes entreprises de la galaxie historique Hyundai sont Hyundai Heavy Industries (construction navale, prospection marine, construction mécanique...) et Hyundai Group (ascenseurs, transport maritime de conteneurs, logistique, finances...).

Hyundai Heavy Industries, premier constructeur naval au monde, a d'ailleurs publié mardi son premier bénéfice net trimestriel en deux ans, en dépit des difficultés mondiales dans le secteur des chantiers navals.

Le groupe a dégagé un bénéfice net au premier trimestre de 244,5 milliards de wons (269 millions CAD), à comparer avec une perte de 125,2 milliards au premier trimestre 2015.

Hyundai Heavy a imputé ce bon résultat à la baisse du coût des matières premières, à la baisse du won et à des améliorations dans les secteurs autres que la construction navale.