Crédit d'impôt: l'incertitude fédérale freine la croissance de Fondaction CSN

L'incertitude entourant la réduction de la portion fédérale du crédit d'impôt... (Photo fournie par Fondaction)

Agrandir

Photo fournie par Fondaction

Julien Arsenault
La Presse Canadienne
Montréal

L'incertitude entourant la réduction de la portion fédérale du crédit d'impôt alloué aux fonds de travailleurs a freiné la progression de l'actif de Fondaction CSN au premier semestre de son exercice 2015-2016.

Pour la période de six mois terminée le 30 novembre, son actif net atteignait 1,4 milliard, en hausse de 3,9% depuis le 31 mai dernier.

«On aurait souhaité dépasser cinq pour cent (de croissance), a concédé le président-directeur général de Fondaction CSN, Léopold Beaulieu, au cours d'un entretien téléphonique, jeudi. Ce n'est pas une catastrophe, l'augmentation est quand même de 50 millions.»

Le fonds de travailleurs bénéficie d'un crédit d'impôt de 20% au Québec. Toutefois, pour l'année d'imposition 2015, sa portion fédérale est passée à 10%. Pour 2016, elle doit être de cinq pour cent.

Ces réductions avaient été annoncées en 2013 par le gouvernement conservateur de l'époque, qui désirait éliminer cette mesure fiscale en 2017.

Le Fondaction CSN et le Fonds de solidarité FTQ ont toutefois reçu une bonne nouvelle en après-midi, lorsque le gouvernement Trudeau a confirmé sa promesse de rétablir pleinement à 15% le crédit d'impôt dans le prochain budget.

«Notre gouvernement s'engage à réaliser les priorités contenues dans son plan, y compris les mesures fiscales, et nous entendons respecter notre engagement en ce qui concerne le crédit d'impôt pour les contributions à un fonds de travailleurs, et ce, dès notre premier budget», a fait savoir par courriel François Philippe-Champagne, secrétaire parlementaire du ministre fédéral des Finances, Bill Morneau.

Légère hausse du rendement

En ce qui a trait à sa performance semestrielle, Fondaction CSN a dégagé un rendement de 0,2%, une performance qui, dans les circonstances, est satisfaisante, de l'avis de M. Beaulieu.

Celui-ci a souligné que les turbulences sur les marchés financiers aux quatre coins de la planète ont contribué à freiner la performance de Fondaction.

«Nous avons toutefois été moins affectés puisque nous sommes prudents quant aux sommes investies sur les marchés financiers», a-t-il ajouté.

Au premier semestre, les investissements du fonds de travailleurs en capital de développement dans des sociétés québécoises ainsi que les fonds non cotés en Bourse ont procuré un rendement non annualisé de 5,6%.

De son côté, la taille de son portefeuille en capital de développement dans les petites et moyennes entreprises québécoises atteignait 876 millions.

«Ce sont nos entreprises qui se sont le mieux comportées du côté de la performance, a analysé M. Beaulieu. Sur les marchés financiers, nous n'allons pas réinvestir dans les énergies fossiles. Nous voulons développer les secteurs manufacturier et des services.»

Au cours des 12 derniers mois, le fonds de travailleurs qui compte plus de 128 000 actionnaires a réalisé un rendement de 3,2%. La valeur de son action a augmenté à 10,24$.

Au cours de l'exercice 2014-2015, Fondaction CSN estime avoir contribué au maintien ou la création de plus de 30 000 emplois dans la province.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer