Source ID:; App Source:

Pepsi dépasse les attentes

Le groupe de sodas et de collations américain PepsiCo (PEP) a... (Photo archives AP)

Agrandir

Photo archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Le groupe de sodas et de collations américain PepsiCo (PEP) a nettement dépassé les attentes au troisième trimestre, malgré une charge de 1,4 milliard de dollars liée à ses activités au Venezuela, a-t-il annoncé mardi.

De juin au 5 septembre, le bénéfice net du groupe est ressorti à 533 millions de dollars, certes en chute de 73% sur un an mais rapporté par action et hors éléments exceptionnels, référence en Amérique du Nord, il est de 1,35 dollar contre 1,25 dollar attendu en moyenne par les analystes.

Le résultat net a pâti de dépréciations d'actifs au Venezuela, explique le groupe.

Le chiffre d'affaires trimestriel a reculé de 5,2% sur un an, à 16,33 milliards de dollars, mais il est, lui, aussi supérieur aux 16,22 milliards anticipés par les analystes.

Ce recul est dû à des effets de change négatifs puisqu'à taux de changes constants et à périmètre comparable, les revenus ont progressé de 7,4% sur un an, souligne PepsiCo.

Multinationale qui vend ses sodas et ses collations à travers le monde, PepsiCo paie en effet la vigueur du dollar face aux autres devises qui se traduit par une diminution de ses revenus réalisés hors des États-Unis.

Outre le soda éponyme, PepsiCo commercialise les jus de fruits Tropicana, les boissons vitaminées Gatorade, les céréales Quaker Oats et les collations Lay's et Doritos.

Les investisseurs saluaient notamment la progression des ventes en Amérique du Nord (États-Unis et Canada), zones où les consommateurs s'étaient plutôt éloignés ces dernières années des rayons de sodas.

Sur le trimestre, les ventes de boissons dans cette région ont augmenté de 4% tirées par une hausse des prix et celles de collations de 1%.

Pour l'ensemble de l'année 2015, PepsiCo s'est par ailleurs montré optimiste, disant s'attendre désormais à une hausse de 9% contre 8% jusqu'ici de son bénéfice par action ajusté malgré un impact négatif de l'ordre de 12 points de pourcentage lié aux effets de change.

Le titre prenait plus de 3% dans les échanges électroniques précédant l'ouverture de la séance à Wall Street.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer