Source ID:; App Source:

Rogers affiche un bénéfice net en baisse de 17 %

Rogers Communications a affiché lundi un bénéfice en baisse de 17 % pour son... (PHOTO MARK BLINCH, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

PHOTO MARK BLINCH, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
TORONTO

Rogers Communications a affiché lundi un bénéfice en baisse de 17 % pour son premier trimestre, ce que la société a attribué en partie à l'impact de deux récentes décisions du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC).

Le géant des télécommunications établi à Toronto a fait état d'un bénéfice net de 255 millions $, comparativement à celui de 307 millions $ du même trimestre l'an dernier.

Sur une base ajustée, le bénéfice de Rogers (T.RCI.B) s'est établi à 53 cents par action, ce qui s'est avéré inférieur aux attentes des analystes, qui visaient un bénéfice de 63 cents par action, selon les prévisions recueillies par Thomson Reuters.

Les revenus d'exploitation ont grimpé à 3,18 milliards $, comparativement à 3,02 milliards $ un an plus tôt.

Une partie du recul du profit était attribuable à la migration de certains clients vers les concurrents, a expliqué Rogers, après que le CRTC eut changé les règles qui prévoyaient précédemment que les clients donnent un préavis de 30 jours aux entreprises de télécommunications avant d'annuler leur service.

Rogers estime que cela a entraîné une diminution de 3 millions $ dans les revenus du service de câblodistribution au cours du trimestre, en plus de contribuer à la perte estimée de 40 000 abonnés à ses services en général.

La société a aussi perdu 7000 abonnés à ses services internet et 20 000 clients pour ses services de téléphonie filaire.

Une décision distincte du CRTC, qui a réduit la portée des contrats aux services sans fil à deux ans, a entraîné une hausse de 32 % des dépenses d'exploitation, a estimé l'entreprise, puisqu'elle a dû subventionner des mises à niveau de téléphones intelligents pour retenir certains clients.

Au cours du trimestre, Rogers a affiché une perte nette de 26 000 abonnés aux services postpayés, ainsi que de 37 000 clients des services prépayés.

«Comme pour le reste de l'industrie sans fil au Canada, nous avons fait des investissements planifiés auprès des clients pour prévenir l'effet de l'expiration des contrats de trois ans, qui doit avoir lieu cet été», a expliqué le président et chef de la direction de Rogers, Guy Laurence, lors d'une conférence téléphonique avec les analystes.

Rogers tiendra mardi son assemblée annuelle des actionnaires à Toronto.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer