Source ID:; App Source:

Loblaw a plus que doublé ses profits

De solides ventes et l'acquisition de Shoppers Drug Mart ont permis aux... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Toronto

De solides ventes et l'acquisition de Shoppers Drug Mart ont permis aux Compagnies Loblaw (T.L) de plus que doubler leur bénéfice au quatrième trimestre.

Le plus grand épicier canadien a affiché un profit de 247 millions, ou 60 cents par action, pour la période de 13 semaines close le 3 janvier, ce qui se compare à un profit de 114 millions, ou 41 cents par action, pour le même trimestre un an plus tôt, qui ne comptait que 12 semaines.

Les revenus se sont chiffrés à 11,4 milliards pour le quatrième trimestre, incluant 3 milliards en provenance de Shoppers - qui exploite la bannière Pharmaprix au Québec. Il s'agit d'une augmentation de près de 50% par rapport au chiffre d'affaires de 7,6 milliards d'il y a un an.

Le bénéfice ajusté a enregistré une croissance encore plus forte, atteignant 396 millions, contre 161 millions un an plus tôt. Ce bénéfice ajusté par action s'est chiffré à 96 cents au quatrième trimestre, comparativement à celui de 57 cents du même trimestre en 2013.

Les ventes des magasins ouverts depuis au moins un an, un indicateur clé du secteur du détail, ont progressé de 2,4%. Cette croissance atteint 3,3% en tenant exclusivement compte du secteur de l'alimentation.

En ne tenant pas compte de l'incidence de l'acquisition de Shoppers Drug Mart, ni de celle de la 13e semaine du plus récent trimestre, les revenus de Loblaw ont avancé de 1,9% par rapport à l'année précédente.

«Notre portefeuille de secteurs d'activité a affiché une solide performance pour le trimestre écoulé», a affirmé le président de Loblaw, Galen Weston, dans un communiqué. «Pour l'avenir, nous comptons maintenir la stabilité de notre performance en générant des efficiences, en réalisant des synergies et en réduisant notre dette.»

Loblaw a allongé 12,4 milliards pour mettre la main sur Shoppers Drug Mart.

En vertu d'une entente avec le Bureau de la concurrence, Loblaw a accepté de se départir de 16 pharmacies Shoppers, deux magasins d'alimentation et neuf pharmacies sises à l'intérieur d'autres magasins.

Elle a vendu 11 établissements Shoppers au cours du quatrième trimestre, ce qui a entraîné des pertes de 14 millions.

En plus des activités des pharmacies et des magasins d'alimentation - qui sont exploitées sous diverses bannières dont Loblaws, Provigo, No Frills, Real Canadian Superstore et Fortinos - Loblaw détient aussi la ligne de vêtements Joe Fresh, les services financiers Choix du président et une participation majoritaire dans la société de placement immobilier Propriétés de choix (TSX:CHP.UN).




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer