Source ID:; App Source:

ExxonMobil dépasse les attentes

La pétrolière ExxonMobil (XOM) a réussi à limiter l'impact... (Photo archives Reuters)

Agrandir

Photo archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

La pétrolière ExxonMobil (XOM) a réussi à limiter l'impact négatif de la chute des prix du pétrole l'an dernier, grâce à ses activités de produits chimiques et un gain exceptionnel lié à ses actifs au Venezuela.

Le géant américain a enregistré un bénéfice net de 32,52 milliards de dollars (-0,18% sur un an), selon un communiqué publié lundi.

Ce résultat se traduit par un bénéfice par action ajusté, référence aux États-Unis, de 7,60 dollars contre 7,48 dollars attendus en moyenne par les analystes.

Sur le quatrième trimestre, le gain net a néanmoins chuté de 21,3% à 6,57 milliards de dollars, soit un bénéfice par action de 1,56 dollar contre 1,34 dollar anticipé.

La dégringolade des prix du pétrole s'est traduite par une perte de 2 milliards de dollars, explique ExxonMobil.

Les cours du brut ont baissé d'environ 60% depuis la mi-juin, ce qui contraint les groupes énergétiques et leurs fournisseurs de services à se serrer la ceinture.

Pour l'instant, ExxonMobil a compensé par un gain exceptionnel de 2,2 milliards de dollars lié notamment au règlement du différend sur son expropriation au Venezuela et à des cessions d'actifs.

Le bénéfice des activités chimiques a bondi de 12,7% sur un an à 4,3 milliards de dollars.

Le groupe n'a pas annoncé de mesures d'économies contrairement à ses rivaux comme Chevron, ConcoPhillips ou Royal Dutch Shell qui ont diminué drastiquement leurs investissements.

Toutefois, s'il a atteint sa prévision de produire 4 millions de barils équivalent pétrole par jour l'an dernier, grâce à son projet en Papouasie Nouvelle-Guinée, le tableau reste contrasté.

Le premier groupe énergétique mondial par capitalisation boursière a vu sa production de brut reculer de 4,9% sur un an, principalement à cause de l'expiration d'une licence sur une concession à Abou Dhabi.

Et ses projets avec Rosneft en Russie, frappée par des sanctions économiques américaines, sont aussi en suspens. Or ExxonMobil doit trouver de nouvelles terres d'exploration.

Son activité pâtit de ces vents contraires. Le chiffre d'affaires annuel a reculé de 6% sur un an à 411,9 milliards de dollars et de 21,2% au quatrième trimestre à 87,27 milliards de dollars. Les analystes attendaient respectivement 413,06 et 87,58 milliards de dollars.

À Wall Street, le titre reculait de 0,25% à 87,20 dollars dans les échanges électroniques de pré-séance.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer