Source ID:; App Source:

Colgate-Palmolive dépasse les attentes

Le fabricant américain de dentifrice et de produits d'hygiène Colgate-Palmolive (CL),... (PHOTO ARCHIVES BLOOMBERG)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES BLOOMBERG

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

Le fabricant américain de dentifrice et de produits d'hygiène Colgate-Palmolive (CL), dont une grande partie des ventes est réalisée hors des États-Unis, a réussi à dépasser les attentes l'an dernier malgré la cherté du dollar.

Selon des résultats publiés jeudi, le bénéfice net annuel a reculé de 2,72% sur un an à 2,18 milliards de dollars, selon un communiqué publié jeudi.

Mais sur le quatrième trimestre, période au cours de laquelle le dollar s'est raffermi considérablement face aux autres devises, le bénéfice net a progressé de 11,3% sur un an à 628 millions de dollars.

Ces résultats se traduisent par un bénéfice par action hors éléments exceptionnels, qui sert de référence à Wall Street, supérieur aux attentes dans les deux cas.

Il ressort sur l'année à 2,93 dollars et à 76 cents sur le trimestre sous revue, contre respectivement 2,92 dollars et 74 cents attendus en moyenne par les analystes.

Le dollar cher pénalise les multinationales américaines lorsqu'elles convertissent en billet vert les ventes réalisées à l'étranger dans des monnaies locales. Procter & Gamble, l'un des concurrents de Colgate, a ainsi été pénalisé par cet effet de change défavorable.

Colgate, qui revendique 44,5% de part de marché mondiale dans les dentifrices, aurait pu gagner davantage d'argent s'il n'avait eu à passer une charge annuelle de 532 millions liée à sa restructuration au Venezuela et à des litiges en Europe notamment, explique-t-il.

Le chiffre d'affaires annuel s'établit à 17,27 milliards de dollars (en petite baisse de 0,82% sur un an) grâce à de bonnes ventes dans les pays émergents, tandis que les revenus du quatrième trimestre s'élèvent à 4,22 milliards (-3,21% sur un an). Les analystes espéraient 17,30 et 4,23 milliards de dollars.

Cette relative baisse de l'activité s'explique par des baisses de ses prix dues à des campagnes promotionnelles.

En Amérique du Nord, les ventes au quatrième trimestre ont reculé de 1%, et de 7,5% dans la zone Europe/Pacifique. À l'inverse, elles ont progressé de 4,5% en Asie.

L'Amérique latine reste le plus gros débouché pour les produits d'hygiène de Colgate-Palmolive, malgré une baisse de 6% des ventes trimestrielles plombées par la diminution des volumes au Brésil. Cette région représente 28% du chiffre d'affaires de Colgate au quatrième trimestre contre 20% en Europe/Pacifique, 18% en Amérique du Nord, 14% en Asie et 7% en Afrique/Eurasie.

«Les conditions macroéconomiques en 2015 et la volatilité des taux de change demeurent des défis pour nous», avertit le PDG Ian Cook. «Nous continuons à observer une détérioration importante des taux de change», souligne-t-il.

En conséquence, le groupe se veut prudent et dit s'attendre à une croissance de son bénéfice par action en dessous de 5%.

Colgate-Palmolive, qui revendique 33,4% dans les brosses à dents manuelles et 16,9% dans les bains de bouche, montait de 2,98% à 67,06 dollars dans les échanges de pré-séance à Wall Street.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer