Aimia affiche une perte de 24,1 millions

Aimia gère le programme de fidélisation Aéroplan.... (PHOTO MARTIN TREMBLAY, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Aimia gère le programme de fidélisation Aéroplan.

PHOTO MARTIN TREMBLAY, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Aimia (T.AIM) a affiché une perte de 24,1 millions de dollars pour son troisième trimestre, l'exploitant d'Aéroplan et d'autres programmes de fidélisation à travers le monde ayant raté la cible des analystes, tant au niveau des profits qu'à celui des revenus.

La perte nette de la société montréalaise s'est établie à 17 cents par action, comparativement à un bénéfice net de 2,5 millions $, ou moins d'un cent par action, à la même période l'an dernier.

Les revenus totaux du trimestre clos le 30 septembre, aidés par l'impact favorable du taux de change, ont progressé de 8,7 % à 543,3 millions $, contre 499,7 millions $ un an plus tôt. La croissance des revenus était de 4,9 % en devises constantes.

Le bénéfice ajusté de 18 cents par action représentait un recul de 35,7 % par rapport à celui de 28 cents par action engrangé un an plus tôt et était inférieur de 2 cents aux attentes des analystes.

Ces derniers misaient en moyenne sur un bénéfice ajusté de 20 cents par action, ainsi que sur des revenus de 565,5 millions $, d'après les prévisions recueillies par Thomson Reuters.

La facturation brute a progressé de 9,8 % à 633,2 millions $ en raison d'une solide performance au Canada et de l'impact favorable du taux de change. En devises constantes, la facturation brute a avancé de 5,8 %.

Le bénéfice avant intérêt, impôt et amortissement ajusté a reculé à 63,9 millions $, par rapport à 85,7 millions $ un an plus tôt, ce qui était surtout attribuable à une hausse des coûts des récompenses du programme Aéroplan, à une plus faible facturation brute des programmes coalisés en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique, et à des frais d'exploitation plus élevés, compensés en partie par la hausse de la facturation brute au Canada.

Outre le programme de fidélisation Aéroplan au Canada, Aimia détient et exploite Nectar et Nectar Italia, les plus grands programmes de fidélisation coalisés du Royaume-Uni et de l'Italie respectivement, et Smart Button, un fournisseur de solutions de fidélisation SaaS.

La société détient aussi, entre autres, des participations dans Air Miles Moyen-Orient, Travel Club en Espagne, Club Premier au Mexique et China Rewards, en Chine.

L'action d'Aimia plongeait jeudi après-midi de 1,38 $, soit 8,2 %, à la Bourse de Toronto, où elle s'échangeait à 15,44 $. Les résultats de l'entreprise ont été dévoilé mercredi, après la fermeture des marchés boursiers.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer