Talisman évoque des dépréciations de ses actifs dans la mer du Nord

L'action de Talisman Energy (T.TLM) plongeait de plus de 10 %... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
CALGARY

L'action de Talisman Energy (T.TLM) plongeait de plus de 10 % mardi après-midi, après que le producteur de pétrole et de gaz naturel eut évoqué des dépréciations pour ses actifs de la mer du Nord au quatrième trimestre.

Les activités sous-marines de Talisman dans la région, développées en partenariat avec la Chinoise Sinopec, sont, depuis un certain temps, un vrai casse-tête pour la société de Calgary.

Dans son rapport du troisième trimestre, Talisman a indiqué que ces actifs éprouvaient des difficultés depuis le début de 2014 en ce qui a trait aux périodes d'activité, aux reculs de production et aux augmentations potentielles des coûts estimés pour le développement et déclassement.

Talisman a prévenu que tout changement négatif à un de ces facteurs se traduirait par des flux de trésorerie inférieurs à ce qui avait été prévu, et que, dans ces circonstances, elle risquait de devoir inscrire des dépréciations à ses comptes.

Toute dépréciation serait portée aux résultats du quatrième trimestre. La part de Talisman dans ces actifs était évaluée à 637 millions $ US en date du 30 septembre.

L'action de Talisman chutait mardi après-midi de 75 cents, soit 10,8 %, pour s'échanger à 6,17 $ à la Bourse de Toronto.

Talisman Energy avait pourtant dévoilé plus tôt mardi une amélioration de sa performance financière pour le troisième trimestre. La société a affiché un bénéfice net de 425 millions $ US, ou 41 cents par action, comparativement à une perte de 54 millions $ US, ou cinq cents par action, à la même période en 2013.

Sur une base ajustée, le bénéfice s'est établi à 5 cents par action, ce qui est supérieur aux attentes des analystes, qui misaient en moyenne sur un bénéfice ajusté de 2 cents par action, selon les données recueillies par Thomson Reuters.

Les flux de trésorerie se sont chiffrés à 507 millions de dollars, en baisse par rapport à ceux de 573 millions pour la même période l'an dernier.

La production a totalisé l'équivalent de 353 000 barils de pétrole par jour, comparativement à 371 000 barils par jour il y a un an.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer